Mais ça c’était avant !

Hello,

Me voilà de retour ! Je me suis aperçue que cette année je n’avais publié que 9 billets, on est bien loin des 2 billets par mois que je souhaiterai écrire! Donc j’ai décidé de tenter de rattraper un peu mon retard !

 Vous connaissez probablement ces mails et ces statuts qui circulent sur le net où l’on rappelle toutes les convictions que l’on avait avant d’être parent et la réalité une fois que nos petits monstres sont là… Ils m’ont toujours fait bien rire. Bien évidement comme chacune avant d’être mère lorsque je les lisais je disais non jamais et puis finalement j’y suis venue !

Des convictions j’en avais, j’en ai toujours. Certaines on évoluée d’autre non. La première sur laquelle nous sommes très rapidement revenue avec L’Homme ça a été de laisser notre fille dormir avec nous. Gros dormeurs tous les deux (enfin surtout lui !) nous avons très vite fait le choix entre des nuits relativement paisibles avec Melle C. dans notre lit plutôt que des nuits chaotiques et infernales avec Melle C. dans son lit !

Hormis celle concession, de taille je l’admets, nous sommes restés assez fidèles à nos convictions et nous les avons notamment assumés vis-à-vis de l’extérieur. Et croyez-moi plus les années passent et plus il devient difficile d’expliquer aux gens que non notre fille ne regarde pas la télévision, que non a un an et même à deux elle n’a pas le droit de manger de bonbons. D’expliquer aux parents de L’Homme que c’est nous qui décidons et que oui Melle C. doit goûter de tout à table, que non on ne joue pas au ballon dans une maison, que ranger avant de partir n’est pas optionnel et qu’être polie est obligatoire. Mais nous avons résisté. Alors c’est vrai qu’avec l’école elle a découvert les bonbons et la télévision (oui vous avez bien lu). Il n’en reste pas moins qu’à la maison c’est non. Certaines règles s’assouplissent avec le temps mais les fondamentaux sont toujours là. Quant à dormir dans notre lit, l’arrivée de Crapouillette a mis fin à cette pratique ! J’ai bien fait de m’écouter et de ne pas écouter l’opinion publique !

Par contre ce que je n’avais imaginé c’est que les principes et les idées que nous avions sur comment s’occuper de Melle C. évolueraient avec l’arrivée de Crapouillette. Nos convictions elles ont peu changées : toujours pas de tv, probablement pas de bonbons avant très longtemps, la politesse, le respect d’autrui… Là où j’ai changé c’est finalement sur la façon de faire et les aspects pratiques.

Avant j’étais une primipare maintenant je suis une multi !

La première chose que nous avons fait différemment ça a été le mode de transport. Je ne sais pas si vous vous souvenez mais avant et à l’arrivée de Melle C. j’étais une fervente opposante du cosy. D’ailleurs, lorsque je l’ai récupéré avant l’arrivée de Crapouillette il était en parfait état. Et pour cause il n’avait pratiquement pas servi. En voiture comme en promenade nous utilisions la nacelle. Ainsi son dos était bien à plat et lorsque nous étions de sortie elle pouvait s’endormir dans sa nacelle, nous n’avions pas à la réveiller pour la transférer dans la voiture. Sauf que voilà une nacelle dans une voiture c’est un tout petit peu encombrant (vraiment juste un peu !)et du coup nous n’avions plus une 5 places mais une 3 places : nous devant et Melle C. avait la banquette arrière pour elle toute seule. Mais voilà qui dit arrivée d’un 2ème enfant dit présence d’un 1er enfant ! Et donc un siège auto déjà présent ! Il est difficile même dans une grande voiture comme la nôtre d’envisager de mettre une nacelle en plus. Je n’ai donc pas eu d’autre choix que d’utiliser le cosy et cela même pour les longs trajets. Et tout cela sans culpabilité ! Bon ok j’ai arrêté de culpabiliser lorsque j’ai vu qu’en terme de sécurité ma nacelle n’était pas au top alors que mon cosy était bien classé surtout avec une base isofix comme nous avions.

Autre changement de taille pour moi : le bain. Contrairement à ce qui est préconisé je n’ai jamais pu me résoudre à ne pas doucher Melle C. tous les jours même lorsqu’elle était petite. Pourquoi ? Euh L’Homme dirait que c’est un de mes tics et il n’aurait peut-être pas tort ! C’était viscéral pour moi qu’elle aille se coucher en étant propre. Oui je sais par moment je ne suis pas très nette comme fille ! Mais voilà Crapouillette a une peau encore plus fragile que ne l’avait sa sœur et une forte tendance à faire de l’eczéma. Et puis les premiers temps le bain relevait plus du calvaire que du plaisir alors j’ai pour un temps renoncé au bain quotidien après tout une fois tous les 2 jours c’est pas mal aussi. Bon depuis qu’elle est chez Super Nounou j’avoue nous sommes revenu au bain quotidien (question d’odeur, je déteste toujours autant sentir le parfum de quelqu’un d’autre sur mes enfants). Mais maintenant elle adore ça et c’est un moment de complicité partagé avec son père qui me semble essentiel à sa journée. Toutefois je suis désormais capable de ne pas la doucher un soir si nous ne sommes pas chez nous, si je la trouve patraque ou si nous n’avons juste pas envie !!! Et cela sans me sentir mal !

Autre exemple les fringues… Quel que soit le temps j’ai toujours mis à Melle C. un body, cela me semblait aussi essentiel que mettre une culotte pour moi (oui bon y’a des gens pour qui mettre une culotte n’est pas essentiel mais je n’en fait pas partie !). Alors même en plein été elle avait systématiquement un body et une robe. Le seul endroit où j’ai arrêté de le faire c’est lorsque nous sommes allés à Tahiti… mais là c’est surtout parce qu’elle passait ses journées en couches ! Lorsqu’il s’est enfin décidé à faire beau et chaud l’été dernier j’ai vite compris la stupidité de la chose ! Ma pauvre Crapouillette avait déjà bien assez chaud comme ça, il n’était peut-être pas nécessaire de lui rajouter une couche supplémentaire de vêtement. Elle a donc passé l’été soit en body soit en robe. Elle était aussi bien et cela faisait moins de lessives pour moi !

Des exemples comme ça sans en avoir à la pelle il y en a d’autres et il y en aura d’autre. Après tout c’est aussi ça être parent : évoluer en même temps que nos enfants, apprendre de nos erreurs, avoir le droit de changer d’avis. Et avec un autre enfant à la maison, des machines qui se sont multipliées, il me semble important de se facilité la vie et de revenir à l’essentiel : le bien-être de mes filles !

Et vous aussi avez-vous vu des changements notables dans votre façon de faire entre vos premiers et les suivants ?

 Bisous

L.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s