Ma Petite L.

Voilà un moment que je veux écrire ce billet mais j’ai eu du mal à trouver les mots…

Ma Petite L. mon bébé d’amour, ma presque grande fille chérie, mon petit miracle…

Parfois j’essaye de me souvenir comment était la vie avant que tu ne sois dans notre vie et un peu comme j’ai du mal à imaginer la vie que nous avions avant ta sœur, j’ai du mal à me rappeler comment c’était avant toi.

Tu es tellement toi, à la fois si différente et si semblable à ta grande sœur.

Tu es cette petite fille qui depuis toujours sait ce qu’elle veut, ce qu’elle ne veut pas. J’ai l’impression que même ta conception a répondu à cette logique : c’est quand tu as voulu ! Tu nous imposes tes idées, tes volontés et à nous de faire avec ! Avec toi je dois réapprendre chaque jour à être ta maman, à être patiente. Tant que tu n’as pas décidé ce n’est pas la peine, et tu décides quand tu as envie et pas avant ! Tu sais depuis toujours ce que tu aimes, ce que tu veux, ce que tu ne veux pas. Tu déteste avoir tort, et tu es prête à  accuser un fantôme plutôt que reconnaître tes bêtises. Tu es ma petite gauchère dans une famille de droitier !

Tu es aussi cette petite fille qui, instinctivement sais quand il te faut être discrète, et cela avant même que je ne te le demande. Est-ce que parce que depuis que tu es là, notre famille n’a pas été épargné par les épreuves et le chagrin ? Ou parce que tu arrives à sentir plus finement qu’un autre enfant les changements ? Tu es cette petite fille qui attend avec moi patiemment des heures pour inscrire ta sœur au Conservatoire en comptant les minutes et en observant les escargots, qui lors d’un rendez-vous important demandera juste un feutre ou livre pour s’occuper, qui s’endormira tranquillement sur un canapé pendant un déménagement éprouvant, qui se fera oublier car elle comprend que ce n’est pas son tour…

Tu es cette petite fille qui veut toujours aller plus vite, comme si tu cherchais à rattraper ta grande sœur afin de te montrer à sa hauteur. Depuis toujours tu veux toujours faire comme une grande : manger à table et pas sur une chaise haute, t’habiller seule, faire du vélo de grande, grimper, apprendre à compter, grandir… Aujourd’hui, tu brûles d’apprendre à lire et à écrire pour faire comme ta sœur. Tu veux tellement être grande que parfois j’oublie que tu n’es pas encore vraiment une grande, que tu as le temps de grandir et que c’est à moi de m’assurer que tu prennes ce temps.

Tu es cette petite fille qui est si bien dans ton corps et si timide en même temps. Tu n’accordes que difficilement ta confiance, surtout si ta grande sœur est loin de toi. Je sais que parfois les autres, les inconnus se demandent si tu as un problème : pourquoi une si grande fille refuse de parler, de les regarder. Moi je sais que cela est ta manière de faire, je sais que ce n’est pas de l’impolitesse, ou autre chose, c’est juste que tu as besoin d’observer et d’analyser avant de savoir si tes interlocuteurs sont dignes de ta confiance. Et pourtant lorsque l’on te connait, on sait que tu te laisses facilement apprivoiser !

Tu es cette petite fille réservée, que certains trouvent trop sérieuses mais qui a un sens de l’humour déjà bien marqué. Qui n’aime rien d’autre que rire avec sa sœur et nous faire rire.

Parfois j’ai l’impression que tu es passée trop vite à la grande fille sans passer par la case bébé. Et puis tu m’expliques doctement qu’à la maison tu es bébé d’amour et à l’école tu es Petite L. Alors je suis un peu rassurée, je te prends dans mes bras pour faire le câlin du matin et cela quel que soit l’heure, je respire ton odeur et j’espère que ces moments dureront le plus longtemps possible.

Ma Petite L. mon bébé d’amour, ma presque grande fille chérie, mon petit miracle… je t’aime.

L.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s