Les 5 ans de Melle C. chez Royal Kids, la suite !

Hello !

Comment ça il est temps ? Oui bon dans moins de 15 jours on remet cela pour ses 6 ans… mais en même temps ce sera encore une fois chez Royal Kids alors on peut presque dire que j’ai un peu d’avance !

Une fois le lieu trouvé, la liste des copains faite et les invitations distribuées il nous restait plus qu’à attendre le jour J. Et le premier avantage d’avoir externalisé son anniversaire c’est que cette fois pas de gâteau à préparer, pas de bonbons à acheter, pas de ballons à gonfler, et encore moins de mini jeux à trouver…  juste à attendre patiemment qu’il soit l’heure de partir !

Elle a donné rendez-vous à ses copains à 16h sur place. Nous arrivons un peu avant histoire de prendre nos marques. Mais au final ce n’était pas forcément nécessaire car tout est super bien organisé. Un vestiaire est à notre disposition avec un emplacement réservé aux invités de Melle C.. Ils pourront y laisser dans un bac les chaussures, dans un autre les cadeaux (et il est sacrément rempli je trouve) et des portes manteaux. En échange ils doivent mettre une chasuble aux couleurs de l’anniversaire afin que l’animateur les repère et moi aussi tant qu’à faire !

Oui l’avantage numéro 1 c’est qu’il y a un animateur dédié à l’anniversaire de Melle C. qui s’occupera de les divertir pendant 2h. Bon ça ne veut pas dire que je vais me tourner les pouces, juste que je vais pouvoir surveiller tout cela de loin sans trop me stresser… et ça, ça n’a pas de prix ! Je lui laisse ainsi le soin d’aller crapahuter dans la structure et se débrouiller dans le comptage des enfants, moi je me contente de les observer ravie de voir que tout cela se passe bien et que cette débauche d’énergie n’a pas lieu dans mon salon !

Bilan de ses 2 heures : j’ai 10 petits monstres qui ont viré au rouge vif, une grande fille enchantée et je n’ai même pas l’impression d’avoir couru un marathon. J’ai pu rester zen tout le long. Et cerise sur le gâteau : le gâteau était super bon ! Bref on ne regrette pas !

Et pour ceux qui auraient tendance à dire que rien ne vaut un anniversaire plus personnel à la maison, où les copains peuvent jouer avec les jeux des autres etc etc… ils ont peut-être raison sauf que j’habite en ville dans un 66m² et que Melle C. est née en novembre. Et puis il faut l’avouer ce n’est pas vraiment notre truc à l’Homme et à moi ! Mais surtout, et c’est pour moi l’essentiel Melle C. est heureuse !

Du coup, on remet cela pour ses 6 ans !

L.

Les 5 ans de Melle C. : le lieu !

Hello !

Me voilà de retour à mon clavier pour vous raconter la fête d’anniversaire des 5 ans de Melle C. Je vous parle bien évidement de la fête avec les copains de classes, non parce qu’avec elle on finit par s’y perdre vu le nombre de fois où elle le fête !

L’année dernière elle m’avait extorquée traîtreusement la permission d’inviter des copains de classe et n’ayant pas trouvé de réelles raisons pour revenir sur ma parole nous avions organisé quelque chose à la maison. Cette année elle a commencé à faire sa liste dès le mois de juin sans me demander mon avis ! Je suis faible : j’ai cédé. Toute la question était donc de savoir combien d’invités et où nous allions le faire.

Et finalement notre début d’année scolaire ayant été plus que mouvementé j’ai assez vite abandonné l’idée de le faire à la maison. Trop de galères : vous imaginez 5 ou 6 gamins courant partout dans mon appart avec L’Homme malade. J’ai tenté et j’ai renoncé et puis je n’avais pas forcément envie que tous les parents des copains de Melle C. soit au courant de notre situation. Et puis je voulais aussi que cet anniversaire soit festif et permette à Melle C. de penser à autre chose qu’à la maladie. Bon finalement cela aurait pu être faisable vu que L’Homme n’avais rien, mais nous l’avons appris trop tard : le lieu était trouvé quasiment trouvé et le schmilblick était mis en route. Quand je vous dis que ça continue malgré tout à nous pourrir la vie cette saleté d’erreur de diagnostic. Bref…

Mais revenons à nos moutons. Une fois que l’on a eu décidé de ne pas le faire à la maison il a bien fallu trouver un lieu. Comme toujours dans ces moments-là, Google est mon ami. Mais Google ne peut pas faire de miracles et lorsque l’on n’habite pas dans Paris intra-muros, les choix sont assez vite limités et se résume à 2 salles de jeux indoor ou des fast-foods.  Autant vous dire que cela s’est très vite résumé à un choix : choisir une salle de jeux indoor.

Melle C. avait été invité l’année dernière à deux anniversaires dans une des salles de jeux situées à 20 minutes de chez nous. Je trouvais que cela ressemblait assez bien à l’idée que je pouvais me faire de l’enfer pour les parents : un endroit pas très grands, un nombre d’enfants au m² sous amphétamines frisant le supportable, un niveau de décibels nocif pour la santé. Bref après y avoir récupéré deux fois ma fille, j’avais dit jamais je passerai 2h là dedans sans devenir folle. Une maman m’avait assez justement remarqué qu’elle préféré cela à avoir 15 gamins chez elle. C’est sûr que vu sous cet angle je pouvais la comprendre… mais quand même. Sauf qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis !

Alors que j’avais enfin arrêté mon choix sur une salle, Super Nounou, au détour d’une conversation, m’apprend que le papa d’un copain de classe de Melle C. allait ouvrir une structure de ce genre beaucoup plus près de chez nous…  En voilà une super nouvelle. Non parce qu’il faut bien l’avouer les deux salles sur le marché ne m’avait pas emballée des masses.

Nous avons donc, été faire un premier repérage pendant les vacances d’octobre. Et j’ai trouvé le lieu très sympa. Oui oui c’est bien moi qui dit ça ! Moi la nana qui déteste aller au parc, qui a horreur de ce genre de lieu et qui préférerai aller chez les parents de L’homme… euh non là je divague ! Bref ce genre de lieu c’est très peu pour moi en général.  Trop petit, trop de monde rien de telle pour une agoraphobe comme moi. Sauf que voilà, ici la salle est immense, les structures de jeux propres et neuves, le parcours pour les plus petits est un peu à l’écart et complet et pour les grands c’est le bonheur assuré. Et cerise sur le gâteau même les très grands enfants ont le droit d’aller jouer dedans, de faire du toboggan et de s’amuser ! Et ça c’est quand même vachement cool !

Nous sommes restés tout l’après-midi et bien plus tard que ce que j’avais imaginée. Les enfants étaient aux anges. Melle C. m’a sorti un « j’adore Maman », oui bon elle adore tout en ce moment ! Et Petite L. a fini par s’endormir dans mes bras de fatigue à force de faire et refaire du toboggan ! Et moi je me vraiment amusée.

Je crois que nous avons le lieu pour une super fête d’anniversaire ! Maintenant il ne reste plus qu’à décider du nombre d’invités, lancer les invitations et c’est parti !

A très vite pour la suite

L.

4 ans cela se fête !!!

photo

Bonsoir,

Me revoilà avec un billet un peu plus léger pour vous raconter les 4 ans de Melle C. Et oui déjà 4 ans, j’ai encore du mal à réaliser. Elle grandit bien trop vite à mon goût ! J’ai bien essayé de lui dire d’arrêter mais elle ne semble pas du tout d’accord avec cette idée. Alors j’essaye de me faire à cette idée !

Chaque année nous fêtons sa nouvelle bougie en plusieurs fois : en famille à 3 jusque-là et désormais à 4, puis avec ses grands-parents et enfin avec nos amis les plus proches pour un après-midi goûter suivi de la traditionnelle raclette. Soit 3 gâteaux et une raclette à 1 mois de Noël… top pour la ligne !!!

Mais voilà cette année elle a réussi à m’extirper l’autorisation d’inviter des copains d’école. Et j’ai craqué ! La fourbe m’a eu pendant les vacances, il faisait beau, chaud, j’étais sur la terrasse autour de la piscine et mon cerveau était en vacances… j’ai espéré un instant qu’elle oublie à notre retour… c’était mal connaitre ma fille. Elle a une mémoire phénoménale et encore plus quand il s’agit de se souvenir de chose dont elle ne devrait pas ! Bref, à peine la rentrée faite elle m’a gentiment harcelé avec son anniversaire… et comme je n’aime pas revenir sur ce que j’ai promis (oui elle est forte elle avait réussi à me faire promettre !) je n’ai pas eu d’autre choix que de m’incliner. Ma seule condition a été d’avoir un droit de regard le nombre d’invités et sur les invités. 4 ans ce sera donc 4 invités et pas un de plus. Non parce que si je l’avais écouté nous aurions invité toute sa classe et une partie des petits et des grands !

La liste a été assez vite faite : 4 filles pour un anniversaire de filles !

En Super Maman j’ai décidé de ne pas m’y prendre à la dernière minute et donc dès la rentrée passée j’ai commencé à demander à mon ami Google de m’aider à organiser cet anniversaire. Oui j’aurais pu demander à L’Homme mais bizarrement il était aux abonnés absents !

Sauf que cela s’est révélé être une très mauvaise idée de demander son avis à Google. Google est certes mon meilleur compagnon mais il est quelque peu anxiogène parfois, surtout quand il s’agit des enfants. Je suis tombée sur un tas de site dédiés à l’organisation des anniversaires et un tas de blog de Mamans Parfaites qui racontaient en long en large l’anniversaire génial qu’elles avaient organisé pour leur progéniture parfaite. Mais qu’est-ce que je suis allée me mettre dans cette galère… j’aurais mieux fait de faire un plongeon dans la piscine lorsque Melle C. m’a parlé d’inviter du monde.

Après avoir lu les sites trouvés j’ai eu envie : 1) de fermer mon ordinateur, 2) de trouver n’importe quel prétexte pour punir Melle C. (quoi admettez que c’est tentant ! Quel parent n’a jamais puni son enfant pour s’éviter une corvée ? Hein ??? Allez soyez honnête avouez !), 3) de faire l’autruche et me dire que novembre c’est super loin j’ai encore plein de temps pour m’y coller….

J’ai aussi découvert que naïve que j’étais organiser un anniversaire de nos jours ne consistait pas à faire comme ma mère faisait : inviter des enfants, faire un gâteau et les laisser jouer ensemble. Oui bon à l’époque j’étais plus vieille et nous avions un immense jardin. Là nous serons en novembre dans un appart… il serait peut-être plus judicieux de prévoir un minimum de canaliser l’énergie de 5 mômes de 4 ans !

Donc pour être une Mère Parfaite et pour organiser un anniversaire parfait il faut : faire un super gâteau en forme de trains/châteaux/voiture/poupée… accompagné de bonbons, organiser des animations super méga top : bricolage/peinture/chasse au trésor/maquillage… et prévoir des cadeaux pour les invités.

Alors le principe des animations pourquoi pas dans l’absolu, sauf que peinture/maquillage c’est hors de question je tiens à mon appartement et à rendre des enfants propres, une chasse au trésor : une fois encore je tiens à mon appartement. Bricolage : euh c’est quoi ce mot ?

Un cadeau pour les invités… mais ce n’est pas censé être l’inverse ? Ils ont 4 ans et nous devons les remercier d’être venu ? Pour moi il y a quelque chose de bizarre dans cette idée mais pourquoi pas. Reste à savoir quoi ? Pour le comment ça sera une pêche à la ligne ! Le parc de Crapouillette sera parfait pour ça !

Quant au gâteau en formes diverses et variées… mouais je ne suis pas convaincue et puis s’ils ne l’aiment pas le gâteau qui est ce qui va en manger pendant des jours et des jours ? Nous. Et il faut bien l’avouer même si je ne suis pas mauvaise en pâtisserie, le bricolage même s’il est culinaire ce n’est pas mon truc. Quant aux bonbons cela va totalement en contradiction avec les valeurs alimentaires que nous tentons je tente d’inculquer à nos filles.

J’ai donc listé un certain nombre d’activités qui m’ont semblé à notre portée à L’Homme et à moi. Oui, non parce que c’est une chose qu’il ne s’intéresse pas aux préparatifs, il en est une autre de tenter d’échapper à cette petite sauterie ! Et puis il faut bien que sa carrière d’animateur de centre aéré, même si elle remonte, serve à quelque chose. Non mais !

Bref, je finis par trouver des jolies barrettes à offrir aux invités de Melle C., une animation de confection de bracelet et à mettre au point 2 idées de pâtisserie : un traditionnel, indémodable et inratable gâteau au chocolat, des pop cakes et je veux même bien lâcher prise exceptionnellement sur les bonbons.

Nous sommes à 15 jours de l’évènement, les invitations sont arrivées et prêtes à être finalisées. Les achats sont presque finis tout roule !

Enfin ça c’est sans compter sur Melle C. Alors que nous allions rédiger les invitations elle m’annonce qu’elle veut finalement inviter deux garçons en plus. Euh comment dire : NON. Maligne elle finit par négocier une substitution : deux garçons contre deux filles. On respire un bon coup, on regarde les tickets de caisse pour s’assurer qu’on ne va pas offrir à des garçons de jolies barrettes et qu’un échange est donc encore possible et on finit par accepter. Après tout  je n’ai que ça à faire de courir les magasins !

Cette fois par contre je vais prendre des cadeaux mixte. De toute façon je n’ai pas trop le choix vu que nous avons opté de faire une pêche à la ligne. En effet, il n’est pas question de se prendre la tête pour s’assurer que les garçons pêcheront des jeux de garçons et les filles des jeux de filles et je ne veux pas avoir à gérer des jalousies « moi je veux ça mais c’est à moi… ». Maintenant il ne reste plus qu’à trouver quoi prendre ! Après avoir arpenté en long et large les magasins ce sera des petites figurines Playmobil.

Je profite également du dernier week-end avant le lancement des festivités pour tenter les pop cakes. Résultat, euh on va oublier… Melle C. n’aime pas, moi non plus et L’Homme est moyennement motivé pour manger tous les restes ! Je  vous l’ai dit je ne suis pas super douée quand il s’agit de faire du bricolage ! On va donc se contenter d’un bon gâteau au chocolat (inratable !) et de quelques bonbons. La veille Melle C. me réclamera également des guizadas !

Le jour J est arrivé. Un invité a du décliner l’invitation ce qui n’a que peu affectée Melle C. Lorsque je lui ai annoncé la nouvelle elle m’a répondu : « c’est pas grave ! ». Ok alors !

Le goûter est prévu de 15h30 à 17h30, 2h ça me semble largement suffisant ! Avec L’Homme nous profitons de la sieste de Melle C. pour terminer les préparatifs : notre salon ressemble à un magasin de ballons !

Les invités arrivent petit à petit et au fur et à mesure les jeux de Melle C. arrivent dans notre salon ! Nous les laissons jouer tranquillement (enfin, le volume sonore a quelque peu augmenté entre temps !). A eux le circuit et les voitures, la maison, la grosse voiture de Melle C. et autre jeux. Sans jouer forcément tous ensemble ils naviguent d’un jeu à un autre dans la bonne humeur.

L’après-midi va se passer rapidement nous enchainons avec la pêche à la ligne où chacun semble content de son lot ! Puis vient l’heure des cadeaux et du goûter. Je ne regrette pas d’avoir fait simple ! Les bonbons ont bien évidemment un succès fou mais le gâteau est également dévoré  de même que les guizadas.

Et comme finalement je n’ai pas prévu d’atelier ou d’animation (oui j’ai abandonné l’idée de confectionner des bracelets, j’étais pas certaine que cela passionne les garçons !) par manque d’inspiration, on décide avec L’Homme d’improviser ! Et il faut admettre qu’on s’en tire plutôt bien ! Un super cache-cache se met en place, les enfants sont survoltés et L’Homme aussi ! Moi je m’occupe de Crapouillette qui ne comprend pas tout à fait ce qui se passe mais qui malgré le bruit est super cool !

Une demi-heure avant l’heure des parents il est temps de calmer un peu tout ce petit monde, histoire que les parents ne pensent pas que nous leur avons donné de l’ecstasy au goûter ! Nous installons tout le monde autour de la table pour une séance de coloriage de masques en formes d’animaux. Coloriage délaissé petit à petit au profit des légos et de la caisse enregistreuse. Les enfants s’amusent tranquillement, les parents arrivent et c’est déjà l’heure de se dire au revoir.

Une fois la porte refermée sur la dernière invité, Melle C. nous dit avoir passé un super après-midi. Elle est ravie de ses cadeaux (tu m’étonnes !). Et nous nous sommes épuisés mais assez fière de nous ! Non seulement nous avons survécu mais en plus nous nous en sommes super bien tirés !

Au final, ce que je retiens de ce 1er anniversaire c’est que je ne suis probablement pas une Maman Parfaite mais cela tombe bien je n’ai jamais eu la prétention de vouloir l’être ! L’essentiel, et le plus important, c’est finalement que les enfants s’amusent et pour cela il n’est pas nécessaire d’en faire trop : jouer avec les jeux des copains c’est ce qui les amuse le plus et ce qu’ils préfèrent ! Ça et les bonbons !

On verra l’année prochaine si on remet ça ! Et à combien ! Maintenant on va pouvoir s’attaquer aux préparatifs de Noël et de l’anniversaire de Crapouillette ! Oui on a encore le temps… mais cela va vite passer je sens !

Bisous

L.