J-7 à J-1

Hello !

Dans un premier temps je tiens à dédier ce billet à Super Vendeur et Super Samaritain même s’ils ne liront jamais ce billet !

A moins de 2 mois de notre premier anniversaire de Mariage il est temps que je m’active un peu pour terminer cette longue chronique sur l’un des plus beaux jours de ma vie.

Pour résumer pour ceux qui auraient la mémoire un peu courte : le lieu est trouvé depuis un moment, nous avons loué une jolie maison à 45 min de chez nous, les faire parts après avoir fait un détour par l’autre bout du monde on finit par arriver et être expédiés, la robe est trouvée, le Wedding Cake est commandé, nos amis ont presque tous répondu présent et ma Maman est arrivée.

Nous sommes donc à une semaine de notre mariage. Les éléments de décorations des tables sont stockés chez ma Grand-mère : sa pièce fourre-tout ressemble à une succursale d’Ikea/Maison du Monde/Alinéa ! La vaisselle et les tables et chaises sont commandées et seront livrées la veille. Et oui à 1 mois ½ du mariage je me suis demandé s’il y allait avoir assez de chaises et de vaisselle pour tout le monde. Verdict : probablement pas. Du coup après un rapide arbitrage achat/location nous avons opté pour la location : je ne voyais pas trop ce que nous aurions fait de toute cette vaisselle. Déjà qu’après le mariage il va falloir que je trouve quoi faire de toutes mes lanternes et autres babioles de déco ! Mes pots de confiture (cadeau que nous offrons à nos amis) sont relookés, les savates arrivées et les paréos sont dans la valise de ma Maman.

Bref nous sommes donc à une semaine du mariage. Au planning nous devons : faire le dernier essayage de ma robe avec Super Témoin, qui sera chargée de la garder afin que L’Homme ne la voit pas, et ma Maman. Il faut admettre que je suis un peu joueuse car récupérer ma robe 4 jours avant notre mariage il ne faut pas avoir peur ! Bref, je dois aussi trouver une étole qui ira bien avec au cas il ne fasse pas très chaud. Nous devons prendre possession de la maison dès le jeudi midi. Il est donc prévu de tout apporter ce jour-là et d’aller faire les courses alimentaire afin de tout stocker là-bas. Et oui l’inconvénient du mariage home-made c’est qu’il faut penser à tout et s’occuper de tout !

Jeudi, J-2 : la voiture est chargée jusqu’à ras bord. Petite Puce est restée à la maison avec sa Grand-mère. Au programme récupérer les clés de la maison, décharger la voiture, allez faire les courses manquantes alimentaires, décharger la voiture et tenter de tout rentrer dans les placards et réfrigérateurs, rentrer chez nous, recharger la voiture, retourner à la maison pour la décharger, puis retourner une dernière fois chez nous récupérer Petite Puce et ma famille en vue du dîner du soir… et tout cela entre 12h30 et 19h heure à laquelle mes chers beaux-parents débarquent pour le repas.

Autant vous dire que cela nécessite une organisation béton et autant vous dire tout de suite nous n’avons pas tenu l’horaire. Mais malgré tout je m’étonne je reste relativement zen ! Le dîner se passe plutôt bien, seule une mauvaise nouvelle vient assombrir ma bonne humeur : mon Petit Frère ne pourra pas être parmi nous samedi : l’Armée lui a annulé sa permission. Je suis tellement dégoûtée.

Vendredi, J-1 : La nuit a été plutôt mauvaise : réveil à 4h du matin par une fenêtre qui s’est ouverte sous la violence des orages et de la pluie… Je commence à m’imaginer la catastrophe que sera notre mariage s’il fait ce temps-là samedi. Je commence à me dire que j’ai finalement bien fait d’emprunter des barnums alors que je ne voulais même pas en entendre parler.

 Au programme du jour : préparer la maison, monter les barnums, faire les dernières courses car forcément j’ai oublié des choses et notamment du sirop de sucre de canne pour ma soupe de Champagne, s’avancer le plus possible sur la déco et sur tout ce qui peut être fait et soirée avec nos témoins et amis. Il est également prévu qu’on nous livre dans la matinée les tables, chaises et toute la vaisselle.

Dans la journée ma Maman, ma Petite Sœur et une Amie viennent me donner un coup de main. L’Homme lui est chargé de faire les derniers allers retour, d’aller récupérer LA voiture.

En fin d’après-midi nous avons rendez-vous avec ma Maman pour une manucure et mise en beauté des pieds ! Super Témoin doit déposer ma robe à l’appartement puis nous passons récupérer les fleurs avant de retrouver tout le monde à la maison. Bref une journée encore chargée mais toujours sans stress pour moi et surtout malgré un temps qui se dégrade de plus en plus dans la joie et la bonne humeur. L’Homme lui commence à sentir le stress monter et ne ménage pas ses efforts. J’ai l’impression d’un renversement de situation par rapport à ces derniers mois !

Arrivée à Massy juste à temps pour aller me faire belle. J’y passe comme toujours un moment agréable. Je me dépêche je suis en retard pour rejoindre Super Témoin et surtout je ne sais plus à quelle heure ferme la fleuriste. Une fois chez la fleuriste nous découvrons que nous sommes largement dans les temps vu que la fermeture de la boutique a lieu une heure plus tard que ce que j’avais imaginé ! Mes centres de tables sont magnifiques. La fleuriste a tout à fait compris ce que j’attendais d’elle. Je suis aux anges. Elle me montre également les roses qui composeront mon bouquet… que j’ai hâte d’être à demain ! Avec l’aide d’une des vendeuses nous chargeons les fleurs dans la voiture de Super Témoin. Et c’est là que les ennuis ont commencé.

Vous vous souvenez de mon Enterrement de Vie de Jeune Fille ? Nous avions la voiture de la Belle-Mère de Super Témoin, vous savez celle qui nous a plantée en plein virage ! Cette fois pas question de prendre de risque nous avons donc la voiture de Super Témoin. Mais voilà que la vendeuse nous fait remarquer qu’elle fait un drôle de bruit… Et que, oh, ça vient du pneu qui se dégonfle a vu d’œil… Nous avons à peine le temps de regarder que le pneu est totalement à plat… Et bien maintenant il ne nous reste plus qu’à changer un pneu. Pourquoi je sens que cela ne va pas être aussi facile à faire qu’à dire… En effet, ni Super Témoin, ni moi-même ne savons le faire, en plus j’ai une manucure tout fraîche et Claudia m’a promis mille maux si je l’abime d’ici demain ! Nous rapatrions les fleurs dans la boutique afin de pouvoir atteindre le cric et le pneu de secours sans risquer de les abîmer.

Maintenant nous sommes super avancé : nous avons un cric, une roue de secours et un pneu à plat… mais on ne sait toujours pas comment et où mettre le cric pour enlever la roue et la remplacer. En gros nous ne sommes pas très avancées… Super Témoin appelle son mari qui est en route pour la maison, il se propose de faire demi-tour mais vu les embouteillages il en a pour un moment. Je comprends qu’il va falloir se débrouiller comme deux grandes filles que nous sommes : nous ne pouvons pas rester planter là comme deux blondes que nous ne sommes pas !

Je file chez la fleuriste demander de l’aide : pas de pot il n’y a que des nanas qui s’y connaissent autant que nous ! Je file dans un magasin en face de la boutique : le propriétaire est avec un client et est pressé. J’ai beau lui faire mon plus beau sourire ça ne marche pas. Il me conseille toutefois d’aller au supermarché d’à côté ! Me voilà donc en route pour le supermarché. Et il n’est pas question que je revienne sans aide ! Arrivée à la caisse centrale : j’explique ma situation qui ne semble pas trop émouvoir. Je décide donc d’utiliser les grands moyens : « non mais vous ne comprenez pas, je me marie demain, je ne sais pas changer un pneu, j’ai une manucure toute fraiche, mon futur mari est loin et que c’est la fin du monde »… le tout avec la voix qui tremble. Bingo ! J’ai fait mouche. La patronne oblige un des vendeurs à me venir en aide ! Je lui sauterai presque dans les bras. Du coup j’en profite pour acheter le vin pour le repas du soir, c’était la seule chose dont j’étais chargée et bien évidemment j’ai zappé !

Gentil vendeur me suit, nous retrouvons Super Témoin qui est toujours au téléphone. Gentil Vendeur nous explique comment se servir du cric, je n’ose pas lui dire que je n’ai même pas mon permis !, et comment l’installer. Il tente ensuite d’enlever les boulons du pneu à plat sauf que là ça coince… malgré toute sa bonne volonté et sa force, cela ne bouge pas d’un iota… Je n’ose pas lui dire que si lui n’y arrive pas je ne vois pas comment nous aurions pu y arriver nous ! Il s’échine et commence à perdre patience… heureusement un Gentil Samaritain arrive. Il s’agit d’un client du fleuriste se gare à côté de nous. Il comprend que Super Vendeur galère et que ce ne sont pas les deux nanas que nous sommes qui allons pouvoir l’aider. Il décide donc de nous venir en aide… Et 15 min plus tard tout est rentré dans l’ordre ! Il nous conseille juste de passer à une station-service pour regonfler un peu la roue de secours. Moi j’espère qu’elle tiendra jusqu’à demain 15h30 soit l’heure à laquelle nous devons être à la Mairie ! Je retourne chez la fleuriste récupérer mes centres de tables, qui sont toujours aussi magnifique  et nous repartons direction la station-service puis la maison pour le dîner du soir. Nous sommes légèrement en retard mais tant pis ! J’espère juste que cela aura avancé à la maison !

Petit stop à la station-service et grand moment de solitude : Super Témoin n’arrive pas à dévisser le petit bouchon pour gonfler le pneu. Du coup je ne me démonte pas : je recommence à tenter de faire pitié et ça marche ! En deux temps trois mouvements c’est fait, le pneu est gonflé. Gros fou rire quand Super Témoin me dira qu’en fait elle vissait au lieu de dévissait !

Après toutes nos péripéties, nous voici enfin à la maison, le temps se maintien mais ce n’est pas encore ça. Je pense qu’il ne faut pas rêver, demain il ne fera pas une journée magnifique et chaude. Il ne me reste plus qu’à espérer que la pluie ne sera pas de la partie.

Je retrouve L’Homme et nos Amis, nous terminons 2/3 trucs, je donne mes instructions à Meilleur Ami pour le lendemain car c’est à lui qu’incombera la lourde de tâche de tout installer. La témoin de L’Homme a récupéré pour nous notre Wedding Cake : il est encore plus beau que dans mes rêves. Tout se met en place, je suis toujours zen et très impatiente !

Il est temps de passer une soirée entourés de nos Amis les plus chers ainsi que je l’avais souhaité dans la joie et la bonne humeur. La journée de demain sera chargée et pleine d’émotions !

Promis je vous poste très vite la suite !

Bisous

L.

Publicités

Mon banquier est un comique… et ce n’est pas une blague !

Bonsoir tout le monde !
 
Me revoilà de retour pour mes nouvelles mésaventures. On est en ce moment en plein dans le processus d’achat de notre futur appart. Le compromis est signé depuis 10 jours et c’est au tour des banques. Pour nous faciliter la vie on a décidé de ne pas démarcher tout pleins de banque mais d’aller dans celle de mon chéri. C’est là où il a déjà son crédit pour son appart actuel et puis ça fait un moment qu’il y est ce qui nous permet d’avoir des conditions un peu plus intéressantes.
 
1er RDV samedi dernier, juste avant d’aller signer le compromis. On voulait être certain que cela passerait avant de s’emballer plus. Euh bon je vous l’accorde j’étais déjà très emballée par l’appart et dans ma tête j’étais déjà entrain d’imaginer l’aménagement de notre futur appart, la déco et notre vie dans ce nouvel univers. Donc si on avait eu un refus de la banque avant même d’envoyer notre dossier je crois que j’aurais été dégoûtée de la vie. En même temps au vu de notre dossier si ça n’avait pas marché je crois que pas grand monde n’était en mesure d’acheter un appart. Après avoir calculé que notre taux d’endettement était raisonnable et qu’a priori notre dossier devrait passer on est allé signé le compromis et rdv est pris pour la semaine d’après afin de monter le dossier. Mmm 2 samedis de suite chez un banquier, mon rêve. Donc samedi nous voilà de retour une fois de plus dans son bureau et bonne nouvelle on est bon pour y retourner samedi prochain (sans compter que l’après midi je dois voir celui de ma Grand Mère… quelle chanceuse je suis !).
 
Je vous passerai les galères des chiffres, des histoires de prêt relais, de taux d’intérêt, d’assurance vie et autre pour vous parler de notre banquier. Enfin, du banquier de mon homme et de mon futur banquier donc. Se présente un mec d’environ 35 ans, putôt moyen monté sur une pile électrique. Et le voilà qui commence à parler et à parler et toujours à parler. Le problème c’est qu’une fois commencé on ne l’arrête plus. Anecdotes sur sa vie privée, sur ses clients, sur sa vision de la femme…etc. On a eu le droit à tout. Le soucis c’est que côté travail on reviendra : il a du appeler 3 fois son collègue d’à côté pour lui demander des conseils, éclaircissements en tout genre. Comment dire je ne suis pas très rassurée à l’idée que ce soit lui qui gère mon argent. Euh oui je sais c’est à moi de gérer mon argent mais vous m’avez comprise.
Samedi dernier par exemple il nous accueille en nous parlant d’une histoire vue la veille dans « Sans aucun doute » : un couple qui a mis son appart en vente auprès d’un agent immobilier d’une enseigne nationale mais qui en réalité n’avait plus de licence pour exercer et qui bien entendu avait encaisser le chèque de la vente sur son compte personnel et non sur un compte séquestre. Rassurant quand on sait qu’on vient à peine de mettre notre appart en vente. Comment dire, l’entretien commençait bien ! Je sais pas pourquoi mais j’étais pas hyper joyeuse ensuite !
Même topo qu’au 1er rdv il nous raconte sa vie, ses amours et autres joyeusetés. En plus, cette fois ci une stagiaire l’accompagnait pour le regarder travailler. Euh, je ne suis pas certaine qu’elle retire grand chose d’intéressant de son stage. La pauvre le supporter toute la journée.
Bref, pour faire simple un mec pas méchant un peu lourd et pas drôle !
 
Le soir en rentrant je décide par curiosité et déformation professionnelle de le googleliser. Oui je sais je suis très curieuse et je ne peux m’empêcher de le faire. Et là horreur, stupéfaction et grosse crise de rire pour mon homme… notre banquier fait du one-man show. Oui oui vous avez bien lu… c’est un comique dans sa vie privée. Je sais pas pourquoi moi ça m’a fait bcp moins rire. Ah oui peut être parce qu’on lui confie notre argent !
Il présente un spectacle sur les femmes, ses rapports avec elle et sa vie de tous les jours. Et là en lisant ça j’ai compris… en fait ces blagues qui ne me faisaient pas rire et ben lui il aimerait en vivre, du coup il doit s’entraîner sur ces clients. Pauvre de nous !
 
Les critiques de son spectacles sont sommes toutes assez gentilles et étonnament toutes dans ce style : touchant dans sa volonté de faire rire même si ce n’est pas forcément drôle. Bon moi à la banque je ne le trouve pas touchant mais pas drôle non plus !
Mon problème c’est que samedi on est de retour à la banque pour le voir et là je ne sais pas comment je vais faire pour le regarder en face sans exploser de rire et encore plus comment le prendre au sérieux maintenant ??? J’ai l’air maligne moi maintenant !
 
Avec mon homme on hésite à aller le voir en spectacle… je crois qu’il est préférable d’attendre qu’on ait notre prêt, voir qu’il soit affecté à un autre poste ou à une autre agence !
 
Et oui y’a qu’à moi que des trucs comme ça arrive. Avouez un banquier comique… il faut le faire et le trouver !!! Enfin heureusement il est pas magicien !
 
Bisous
L.
 

Ça y’est les copains je vois…

Bonsoir !

Allez pour une fois un billet plus léger : moi et mes yeux !

Depuis le temps que je me plains de ne plus rien y voir sans mes lunettes mais également avec, je me suis enfin décidée à prendre rendez vous chez un ophtalmo. Je voulais en changer pour en prendre un conventionné de niveau 1  (beaucoup moins cher) mais pas de possibilités avant… fin septembre 2007. Du coup, suis retournée chez la mienne, elle est plus cher mais au moins j’ai eu un RDV dans les 15 jours. Et, chose non négligeable avec elle pas d’attente !

RDV est donc pris pour vendredi à 9h30, je lui précise que je souhaite me mettre aux lentilles ce qui fait qu’on fixe également un RDV de contrôle dans l’après midi. J’en ai marre des lunettes… trop d’inconvénients qui me tape de plus en plus sur le système. Autant y’a 10 ans ça m’amusait de porter des lunettes de temps en temps, autant maintenant devoir les porter tout le temps devient un vrai calvaire.

Bref, je vais être gentille je vous passe les détails, surtout que c’est pas là dessus que je souhaitais faire porter mon billet.

Vendredi 10h : la technologie est un miracle… je vois parfaitement bien et cela sans lunettes. C’est un peu comme si on m’avait guérit de ma myopie. Je retourne 10 ans en arrière. Je ressens juste une petite gêne au début, je sens qu’il y a quelque chose sur mon oeil mais rien de bien gênant. En peu de temps j’oublie que je les portes. Je me sens libre !!!

14h00 : visite de contrôle. Mes yeux et ma cornée ont bien supporté le port des lentilles. L’ophtalmo me les enlève puis m’explique comment les mettre, les retirer, en prendre soin. Tout me parait clair et même simple (quelle naïve je suis !). Je repars avec des lentilles pour 1 mois et une ordonnance pour 1 an !

15h00 : direction l’opticien pour acheter mes lentilles et me faire faire des lunettes. Porter des lentilles ne dispense en rien d’avoir des lunettes à ma vue, j’en profite pour changer de monture car après 3 ans les miennes me sortent par les yeux. Ouf, j’ai 10% sur les montures et le droit d’une paire d’une solaire à ma vue. Pour info, j’ai pris une monture carrée un peu épaisse comme c’est à la mode en ce moment et elle est… rouge foncé (étonnant n’est ce pas !), c’est un modèle Agnès B. Si je trouve une photo je vous la mettrais.

Prête en 1h et coup de bol, ils ont mes lentilles j’aurais pas besoin d’attendre plusieurs jours.

17h00 : mes lunettes sont prêtes. Quel bonheur de voir net à nouveau, c’est là que je prends conscience que je n’y voyais vraiment plus rien avec les autres !

Soirée sympas, je ne quitte pas mes lunettes, de toute façon je n’y vois rien sans. Je ne veux pas remettre mes lentilles car après la journée a été éprouvante pour mes pauvres petits yeux. Je choisis donc de les ménager !

Samedi 12h15 : je me prépare à partir, j’ai RDV à 14h à Montparnasse, faut d’abord que je passe à mon appart pour y rejoindre un copain. Suis dans les temps, il ne me reste plus qu’à mettre mes lentilles. Allez c’est parti mon kiki. Je me lave les mains, je me concentre, je sors la 1ère lentille, la droite. Je me rappelle des conseils de mon ophtalmo, vérifier quelle est à l’endroit, la poser sur mon index et écarter mes paupières, inférieures et supérieures avec mes deux majeurs. Simple comme bonjour. 1er essai pas concluant, j’ai du mal à la poser sur l’oeil. Le 2ème essai est concluant. Je suis super fière de moi. J’ai réussi super vite… suis la meilleure. C’est limite si je ne danse pas dans la salle de bain.

12h18 : allez on passe à la 2ème. Un jeu d’enfant maintenant. 1ère tentative ratée. Pas grave je ne suis pas parfaite. 5 minutes plus tard elle est toujours pas mise. Je commence très légèrement à stresser. Je remets ma lentille dans la solution pour éviter tous problèmes. Je me calme, me relave les mains et s’est reparti.

12h25 : la je commence sérieusement à perdre patience. Cette satanée lentille ne veut pas adhérer à mon oeil, une fichue bulle d’air me tape sur les nerfs. 

12h30 : j’y suis arrivée. Par contre, elle me gêne, je ne peux m’empêcher de me frotter l’oeil. Au bout de 5 min elle me gêne vraiment trop, je suis obligée de l’enlever avant que mon oeil vire au rouge.

12h35 : c’est reparti pour un tour. Je suis de moins en moins zen… étonnant. Mais elle va se mettre comme il faut cette fichue lentille. J’ai pas l’air con moi avec un oeil qui y voit et pas l’autre. Si ça continue je vais déclarer forfait et repasser aux lunettes. Pff, j’aurais jamais du crier victoire trop vite. Heureusement personne n’était là pour me voir et se moquer de moi ! En plus, je vais finir par être super en retard moi à force.

 

12h40 : totalement désespérée j’appelle un copain qui en a porté. Il pourra peut être m’aider ou au moins me déstresser ! Il m’explique comment faire pour me débarrasser de cette put… de bulle d’air qui me fais ch… 

12h45 : après deux essais j’y suis enfin arrivée. Il ne m’aura fallu qu’une bonne demi-heure pour mettre UNE lentille !!! Mais je reste fière de moi j’y suis arrivée et je les supporte bien. A moi la liberté ! Je n’ai jamais qu’une demi-heure de retard !!!

 

19h00 : galère pour les mettre… ouf c’est un plus facile de les enlever ! Même pas mal aux yeux en plus !

Demain je recommence, j’espère que ça sera un peu plus rapide… après tout c’est en forgeant qu’on devient forgeron !

Bisous

L.

 

Mettrais des P.S pour vous donner mes temps de pose !

 

P.S : dimanche : 7 minutes pour les 2 ! Je suis trop fière de moi !

P.S’ : lundi : crise d’allergie du coup j’ai gardé les lunettes toute la journée

P.S » : mardi : réussi au bout de 2 tentatives pour l’oeil droit et au bout de la 3ème pour l’oeil gauche ! Je crois que j’ai pigé le truc !!!

P.S »’ : jeudi : entretien oblige auj je mets mes lentilles ! J’y arrive du 1er coup, comme si j’avais fait ça toute ma vie !!!