Récit d’un week-end dans une ville magnifique !

Hello tout le monde !

 

Je reviens tout juste de week-end et à défaut de vous poster de jolies photos je me suis dit que j’allais vous écrire un petit billet !!!

La semaine dernière c’était l’anniversaire de mon homme et j’ai eu envie de lui faire plaisir, enfin de nous faire plaisir et je nous ai offert un week-end à Prague. Trois jours dans la plus belle capitale d’Europe (dixit mon collègue qui m’a chaudement recommandé la destination !) dans un hôtel 5 étoiles ! Ben oui, autant faire les choses bien !

 

La semaine dernière ayant été plus qu’éprouvante, à croire que j’avais cassé un miroir en passant sous une échelle en croisant un chat noir !!! Donc jeudi soir après un salon emploi direction la maison pour préparer les bagages et direction les parents de mon homme, se sont eux qui nous amènent à l’aéroport. Décollage prévu 9h20 à Orly Sud. A nous le week-end ! Seul hic dans la précipitation j’ai oublié mon portefeuille en changeant de sac ainsi que mes lunettes de soleil. Je vous interdis de penser qu’il s’agit d’un acte manqué… juste un acte du à un surmenage intense et un timing ultra serré. Na !

 

Vendredi matin levé aux aurores pour un jour de congé mais s’est pour la bonne cause. Le temps est maussade mais je suis persuadée que cela va passer. Enfin je veux y croire. Arrivée à Orly et 1ère mauvaise surprise le vol est retardé de deux bonnes heures. On file quand même à l’enregistrement où là on apprend avec surprise qu’il était temps que l’on arrive car l’enregistrement était pratiquement fini. L’hôtesse nous informe que la compagnie a la délicate attention de nous offrir en dédommagement de notre retard. Il nous faut nous rendre au « Take’n Fly ». Nous voilà donc à la recherche de notre petit déj. Après avoir fait trois fois le tour de l’aéroport, demandé au point info on ne l’a toujours pas trouvé. Mon estomac commence à crier famine, j’en ai déjà marre de faire le tour de l’aéroport et en plus on est passé trois fois devant un Colombus Café où à chaque passage leurs muffins me narguent. Je finis par avoir gain de cause et un petit déj digne de ce nom : un thé et un muffin belle Hélène !

9h20 … le petit déj est fini, on retourne devant les écrans au cas où par miracle l’avion serait un peu moins en retard. Et là stupeur et angoisse, notre vol n’apparait plus sur les écrans. Euh l’avion serait-il parti sans nous ??? On file au bureau d’info et là la nana nous annonce aussi surprise que nous que notre avion est annulé. Elle nous renvoi au bureau de la compagnie aérienne. Pas de pot à partir de 9heures y’a plus personne et il est 9h30 ! Petit moment de panique et de flottement, je ne veux pas envisager que le we puisse tomber à l’eau. Mon chéri a eu une idée de génie appeler la compagnie aérienne, le numéro est sur le comptoir. Là il apprend à la nana que l’avion est annulé… humhum comment dire, on respire on reste zen. Mon chéri palabre et on finit par nous proposer de nous reclasser sur le vol de 16h40. N’ayant pas d’autres solutions on finit par accepter. Le seul hic reste le fait que l’on ne sait pas où sont nos bagages… ils se baladent probablement quelque part dans les méandres de l’aéroport. Miracle quelque de Sky Europe ouvre le guichet… la pauvre elle se retrouve seule à affronter une meute de voyageurs en colère. Elle nous confirme que nous sommes bien enregistrer sur le vol de 16h40 et que les bagages vont nous être rendus. Finalement tout s’arrange, je vais même avoir le temps de rentrer à l’appart chercher mon portefeuille et passer à la poste chercher mon recommandé (des places pour le concert de Tryo !!!) et mon paquet (délicate attention de ma frangine) à chaque malheur quelque chose de bon ! Nous voilà de retour à Orly… et là devinez quoi ? L’avion est annoncé à 18h40. Restons zen.

 

Je vous passerez les longues heures d’attentes à l’aéroport. Pour la petite anecdote on a finalement trouvé le « Take’n Fly », il était dans la zone sous douane. On pouvait toujours le chercher !

 

Enfin dans l’avion, cette fois c’est sûr on part à Prague. 1h30 plus tard on atterrit ! Bon l’aéroport de Prague n’a rien d’extraordinaire. On trouve un taxi et s’est parti pour l’hôtel. En passant on découvre petit à petit la beauté de la ville. Ce week-end, malheureusement déjà bien amputé s’annonce génial ! Arrivés à l’aéroport, le portier nous prend nos valises, et nous accueille avec gentillesse. On obtient la clé (magnétique) de notre chambre et on y va. Là s’ouvre à nous une jolie chambre, dans les tons marron, un lit immense et un superbe balcon. Décidément ce week-end s’annonce génial ! Première balade dans la ville on longe la Vltava pour arriver tranquillement sur le pont St Charles. Pas de pot la pluie commence à tomber et une foule dense nous empêche de nous en approcher. On décide donc de s’engouffrer dans les petites rues de la vieille ville à la recherche d’un endroit où manger. On finit par atterrir sur la place de la vieille ville, celle où l’on trouve l’horloge astronomique. Nous voilà installé en terrasse malgré le froid et grâce à des réchauds à gaz. Première grosse difficulté de la soirée, décider ce qu’on va manger. Le menu est en Tchèque traduit en anglais. Pas de pot mon anglais est légèrement rouillé ! Allez on va choisir au hasard. Re pas de pot, mon chéri choisit la même chose que moi, c’est trop bête donc je change. Euh, ça c’est peut être pas ma meilleure idée. On va dire que c’était particulier… du canard grillé (et très cuit) sur un lit de chou mariné avec des dumplings de pain (je ne sais pas comment traduire cela) et une sauce acidulée. Le bœuf de mon homme m’inspire plus… tant pis ! On décide de rentrer tranquillement à l’hôtel en passant par les petites rues. Sauf, que pour ceux qui connaissent Prague seront que ce n’est pas la meilleure de nos idées quand on ne connait pas la ville ! Ce qui devait arriver est arrivé, on s’est paumé et on a tourné un certain temps en rond avant, ô miracle, de retrouver notre hôtel. Je tiens à préciser en passant, juste comme ça, que j’avais la bonne direction mais mon chéri il m’a pas cru… soit disant je n’ai pas le sens de l’orientation. Pff même pas vrai.

 

Réveil à Prague, un coup d’œil à la fenêtre… il ne fait pas beau. On file prendre le petit déj. Un vrai délice pour qui adore tant les vrais breakfasts… bacon, œufs brouillés, tomates, pain au chocolat, fruit, thé. Bref, de quoi tenir toute la matinée. Allez c’est parti pour notre périple dans Prague. Mon chéri regarde rapidement le plan et décide de s’en remettre à notre guide. 1er arrêt à la place Venceslas, puis direction la vieille ville, le quartier juif, le château et retour via le pont St Charles… et tout ça à pied sous la pluie. C’est magnifique, dommage que la pluie donne à la ville un air si triste et cela malgré les jolies couleurs des bâtiments.

Mes pieds eux retiendront les pavés, les 158 marches pour monter au château, les pavés et les pavés !!! Mes yeux, eux une architecture et des bâtiments magnifique, une ville qui a su protéger et garder toute sa splendeur. Mais surtout et avant tout une ville verte, bien entretenue et très propre.

On décide de passer la soirée dans un restau qui selon le Lonely Planet est un bon choix. Il avait raison, on s’est retrouvé dans des caves voutées, bien mis en valeur. La nourriture est délicieuse et le cadre très romantique. Petit bémol, tous les français ayant le même guide que nous ont décidé de venir diner là ! Tant pis !

 

Dernier jour à Prague, on décide de prendre notre temps. Je souhaite aller à la Maison Nationale puis retourner dans le quartier juif car la veille tout était fermé en raison de Sabbat. On décide cette fois d’épargner mes pieds et de proposer à mon Homme de prendre le métro. Il accepte, pas forcément super emballé, mais c’est ok. Et là stupeur, le métro de Prague ne pue pas et c’est propre, je ne croyais pas cela possible dans un métro ! La Maison Nationale est vraiment superbe, on prend un thé dans le café te situé à côté puis en route pour le quartier juif. Et là forcément, j’ai un peu bcp la poisse en ce moment, tout est fermé. C’est Pessa’h ce week-end. Du coup, on se ballade tranquillement, on décide même d’aller sur les « Champs Elysée » pragois. Petit arrêt chez George What Else pour la frime ! Dommage, j’avais oublié de lui dire que je passerais, du coup il n’était pas là !

On passe devant tout un tas de boutique et mon chéri me convainc de rentrer chez Vuitton pour voir leur sac. Peut être que les prix sont moins chers. Après tout pourquoi pas, ça peut être drôle. Et puis, c’est toujours plus facile de rentrer dans ce type de boutiques quand on est à l’étranger, jugé comme touriste alors qu’à Paris on est tout de suite repéré comme pas de fric ! Je regarde et là je flash sur un super sac, exactement ce que je cherche, grand mais pas trop, plus décontracte que mon sac habituel, grande ouverture pour me retrouver dans mon bordel… bref parfait. Je demande à mon chéri de me convertir le prix. Et là stupeur, il m’annonce 200€. Blonde comme je suis je ne tique pas, après tout la vie est moins cher à Prague, et je décide de me l’offrir. Je suis aux anges et encore plus comme mon homme m’annonce qu’il me l’offre. J’ai l’impression que c’est Noël. Pas tant parce que c’est une Vuitton mais plus parce que c’est exactement le type de sac que je recherche. La vendeuse, m’explique comment en prendre soin, la garantie et prend la carte bleue de mon chéri. Moi je suis toute souriante ! Et là stupéfaction sa carte ne passe pas (pourtant lui il a une vrai carte bleue pas une comme moi qui passe une fois quand elle veut). La vendeuse réessaye, mon chéri se demande pourquoi et fait mentalement ses comptes, ça ne passe toujours pas. C’est pas grave, je vais payer, je sors ma carte bleue… non toujours pas. La vendeuse, toujours charmante nous propose de faire moitié moitié sur les cartes bleues. Et là on est pris d’un doute, au fait il était à combien déjà le sac ? On s’emmêle dans les calculs et on finit de demander à la vendeuse le prix en euros…. oups on s’est trompé d’une zéro… c’était pas 250€ mais 2500€… euh c’est pas tout à fait la même chose, surtout sur nos comptes en banque ! Et puis je n’imagine pas mettre autant dans un simple sac ! Mais voilà quoi dire à la vendeuse ? Je finis par lui dire qu’on va aller au distributeur pour tirer du cash. Direction la porte en vitesse ! Euh, vous vous doutez bien qu’on ne reviendra pas !

Dire que l’espace de 5 minutes j’ai été l’heureuse propriétaire d’un sac Vuitton ! Tant pis ! Au moins on aura bien rigolé !

 

La matinée est bien entamée et il va bientôt être l’heure de rentrer à l’hôtel pour récupérer les bagages et repartir… je veux pas.

 

Forcément l’avion est à l’heure et nous voilà bien trop rapidement de retour à Paris.

 

Mon regret : ne pas avoir eu assez de temps, une météo peu favorable et avoir été top raisonnable et avoir repris l’avion pour rentrer !!! Mais mon chéri m’a promis qu’on reviendrait pour visiter ce qu’on n’a pas pu voir et pour prendre des photos !!!

 

A bientôt

Bisous

L.

Publicités

Week-end 3S au soleil !

Re…

 

Et oui, ce soir je suis inspirée, deux billets pour le prix d’un ! Celui-ci sera plus court, juste pour vous faire partager le bonheur de voir le soleil et de lézarder sur la plage !

Vendredi dernier, midi… c’est le week-end pour moi et direction Les Sables d’Olonne. Bon avant petit détour, par l’appart pour faire mon sac, préparer les sandwiches et à nous la route des vacances (enfin si on peut parler de vacances pour un week-end !) ! Pour le beau temps on va prier très fort et s’en remettre au Dieu Gillot Pétré qui nous a promis du soleil parce que chose étonnante il pleut là maintenant tout de suite ! C’est parti pour 5 longues heures de route. Je vais être gentille mais je vais vous passer en accélérer mes délires qui ne font rire que moi et ma sieste et les conversations avec mon chéri (chutt c’est top secret !) !

18h30… ça y’est j’ai vu la mer ! J’ai gagné, suis la première à l’avoir vue ! Mon chéri me fait faire le tour de la ville pour me montrer les coins sympas ! J’arrive même à le convaincre de s’arrêter pour que j’aille plonger mes pieds dans le sable. Je pousse même jusqu’à les mettre dans l’eau… glaciale !

Je suis aux anges, j’avais oublié à quel point l’océan et la plage me manquait. Je me sens revivre. En plus, le couché de soleil est splendide ! Tout cela a des airs de paradis !

Soirée à l’appart tranquille car moi je suis épuisée de ma semaine et mon homme d’avoir conduit (il est en vacances lui !).

Samedi… réveil sous un soleil magnifique ! Direction la plage. Cette fois je suis au paradis, allongée sur ma serviette au soleil à bouquiner. Il fait bon et ça sent bon le sable chaud ! Mdr !!! Je finis même par ne pas résister à l’appel de l’océan et je vais nager quelques brasses (pas plus elle est froide !).

Vers 14h le soleil tape vraiment fort alors direction la ville pour visiter tout en dégustant une glace italienne !

Soirée sur le port pour boire un verre et diner en amoureux.

Une journée parfaire, je me sens revivre !

Mais toute bonne chose à une fin parait-il. Dimanche levé sous la grisaille et fine pluie. Il est temps pour nous de rentrer !

 

L.

P.S : je ne connaissais pas du tout les Sables… j’adore. D’un point de vu architectural c’est il faut l’avouer très moche, mais c’est une ville très dynamique (étonnant pour la Vendée !), très sympas avec des plages superbes en pleine ville !

P.S’ : pour ceux qui sont curieux j’expliquerai par mail ce que veut dire week-end 3S !!!