Rentrée en Petite Section bis repetita ou presque !

  • Bonjour,

Voilà, ma Petite L. est une grande elle a fait sa 1ère rentrée. Cette rentrée je l’ai longtemps attendue mais plus elle se rapprochait et plus je la redoutais un peu… Mon bébé n’en est plus vraiment un !

1er septembre on y est… c’est la reprise ! Le sac est prêt, elle a choisi celui de sa grande sœur, doudou est dans le sac, après de longues négociations la robe est choisie… il n’y a plus qu’à ! Petite L. est surexcitée à l’idée d’aller enfin à l’école, plus d’un an qu’elle attend ça !

Cette rentrée est un peu particulière puisque Petite L. ne commencera qu’à 10h20. Nous amenons donc Melle C. dans un premier temps puis nous reviendrons avec Petite L. pour cette très courte matinée.

C’est l’heure il faut y aller. Ouf il fait beau, je peux prendre mes lunettes de soleil (j’assume mon côté pleureuse !). Nous arrivons à l’heure à l’école, c’est l’heure de la récréation pour les moyens et les grands. Petite L. préfèrerait rester jouer dans la cour sur la nouvelle structure que de rentrer en classe. Je lui promets qu’elle aura le temps d’y jouer sur cette structure pendant les trois prochaines années !

Petite L. repère son porte-manteau, pose son sac, un peu comme si elle avait toujours fait ça. Cela aide d’avoir amené sa grande sœur à l’école tous les jours depuis sa naissance ! Doudou ou pas doudou ? Telle est la question ! Après quelques tergiversations, doudou viendra découvrir la classe et la maîtresse ! La maîtresse, Petite L., elle l’a connait déjà et elle l’aime déjà. C’est Super Super Maîtresse de moyenne section. Cela a réjoui tout le monde lorsque nous l’avons appris !

 L’ambiance est calme, pas de pleurs, voilà qui me change de la rentrée de petite section de Melle C.. La maîtresse nous explique alors le déroulement de la matinée et je comprends vite pourquoi j’ai l’impression d’être au pays des bisounours : les parents sont priés de rester avec leur progéniture !

Petite L. explore timidement les lieux. Elle s’assoit à une table de puzzles. Elle me regarde d’un air un peu désabusé en se demandant si c’est une blague en voyant que celui-ci n’a que 6 pièces. On passe la matinée, enfin l’heure, à passer de tables en tables pour regarder les jeux. La maîtresse puis l’Atsem passe nous voir afin de discuter avec elle. Elle accepte de répondre du bout des lèvres en me regardant. Elle a beau être contente d’être à l’école, on ne la changera pas totalement ma Petite L.

Bilan de cette 1ère heure : elle est contente et accepte d’y retourner le lendemain. Moi je n’ai pas pleuré (bon en même temps je ne l’ai pas vraiment quitté) et je ne suis toujours pas rassurée (pas de séparation et toussa !).

Vendredi 2 septembre : 2ème matinée d’école mais en vrai 1ère vrai journée d’école. L’ambiance est quelque peu différente dans la classe… ça pleure, un peu euh non beaucoup en vrai. Là je me retrouve 4 ans en arrière ! La maitresse a deux enfants dans les bras, et deux à chaque jambe. Et chez moi le stress monte inexorablement. Petite L. regarde tous ses enfants pleurer sans vraiment comprendre pourquoi. Un bisou, un câlin et elle part avec la maîtresse (qui s’est libérée une main) en classe. Et cela sans même un regard pour sa maman. Fille indigne !

Ma fille n’ayant pas pleuré, je prends sur moi pour en faire de même ! Je récupère à 11h30 une petite fille un peu azimutée mais heureuse de me voir. Bilan de sa matinée : c’était pas bien, la maîtresse n’est pas bien, elle n’a pas de copains et c’était pas bien. Mais elle veut bien y retourner quand même lundi !

Voilà presque 10 jours que la rentrée a eu lieu. Petite L. est contente d’aller à l’école tous les matins. Il faut presque que je réclame mon bisou… fille indigne je vous dis !!! J’ai encore du mal à savoir ce qu’elle fait en classe. Elle commence tout doucement à me parler des autres enfants (ceux qui pleurent encore !) et de ce qu’elle fait.

Je ne sais pas trop comment va se dérouler cette année, mais tant qu’elle prend plaisir à aller à l’école, je ne vais essayer de ne pas (trop) m’inquiéter !

L.

P.S : comme pour Melle C. je voulais profiter de cette rentrée pour changer le surnom de ma Petite L. mais en même temps j’ai encore envie que ça soit mon bébé alors je sais pas… une idée sur la question ?

Publicités

Les activités extra-scolaire – 2ème année

Hello,

Oui je sais je vous ai fait FullSizeRenderun billet un peu similaire l’année dernière (https://laetitiaeva.wordpress.com/2014/09/24/attendre-encore-et-toujours/) mais j’avais juste envie de pousser à nouveau un coup de gueule. Je ne sais pas comment ça se passe chez vous mais ici c’est la foire d’empoigne et c’est pire d’année en année ou alors c’est pareil et en vieillissant ma patience s’amenuise !

La fin de l’année scolaire rime avec fin des activités extra-scolaires et renouvellement ou non des adhésions. Se pose alors l’éternelle question de ce que voudrait faire Melle C. l’année suivante.

L’année dernière elle faisait natation/danse/éveil musical à raison d’une heure environ par cours (45 min pour la piscine). Le rythme était soutenu mais rien au final rien d’insurmontable pour notre marmotte. Comme je l’imaginais, même si c’était mal parti, elle s’est prise de passion pour la natation et a beaucoup aimé la danse et la musique. Restait donc à savoir si on l’obligeait à lâcher quelque chose ou non. Pas question pour elle d’arrêter la piscine, je tenais à ce qu’elle poursuive la musique. La question de la danse est restée en suspens oui, non, non, oui… Une fois décidé les emm*** peuvent commencer : tracasseries administratives, tenter de ficeler un emploi du temps supportable et qui, si possible, ne fasse pas concurrence à celui d’un ministre, envisager de demander un prêt à notre banquier afin de financer tout cela (!),  et  surtout, surtout, prendre son mal en patience !

Côté natation cette année Melle C. passe dans le groupe supérieur. Résultat nous passons de 45 min d’entrainement par semaine à 2h. Rien que ça ! Voyons le bon côté des choses ma cotisation me revient deux fois mon cher (bizarre mon banquier n’est pas sensible à cet argument). Melle C. est ravie, elle adore son entraineur, elle adore nager et pour le coup elle est plutôt douée (ce n’est pas moi qui le dit, même si je le pense, c’est son entraineur). Moi j’appréhende un peu la fatigue surtout le vendredi soir avec un entrainement de 19h à 20h. Mais au moins de ce côté-là cela a été relativement simple car pas de tests à passer cette année. Il a « juste » fallu déposer le dossier à des heures et dates précises : le soir en plein pendant la rentrée à l’autre bout de la ville ! L’Homme s’y est collé. C’était le bordel, il y a passé plus d’une heure juste pour déposer un chèque, un certificat médical et récupérer un bonnet de bain.  Il n’a pas aimé du tout !

Côté danse : surprise de fin d’année le conservatoire change sa politique de cours. Désormais les élèves de CP auront en danse 2 cours d’1heure par semaine afin de faire du classique et du moderne dans l’idée de se spécialiser l’année suivante. Impossible de ne faire qu’une heure ça serait trop simple. Je n’ai pas trop compris le but. Est-ce qu’ils espèrent repérer de futurs petits rats pour l’opéra ou une danseuse étoile ou est-ce juste le nouveau directeur qui veut marquer son territoire ? Soyons réaliste et objectif Melle C. ne sera jamais une danseuse étoile. Ma fille a beaucoup de qualités et de facilité dans certains domaines mais la danse n’en fait définitivement pas partie ! Elle aime danser mais elle n’est pas douée. C’est un loisir et un plaisir pour elle et c’est parfait. C’est bien à cela que serve les activités extra-scolaires non ? Je veux qu’il en soit toujours ainsi. Le niveau d’excellence recherché par le conservatoire ne colle donc.

En outre, 2h de danse par semaine ce n’est pas clairement possible et encore moins raisonnable. La décision est donc prise d’arrêter la danse avec le conservatoire. Je pensais donc qu’on en avait définitivement fini avec la danse. Mais voilà ma fille m’a arnaqué dans les grandes largeurs en me demandant d’en refaire avec l’association où elle était la 1ère année (à l’époque je ne savais pas que les inscriptions se faisait avant la fête des associations et je n’avais donc pas eu de place au conservatoire). Oui je sais c’est mon rôle de parents de mettre des limites et pas à elle de décider de tout… Mais là elle a trouvé en la maman de sa copine Melle A. une alliée de taille. Résultat on a craqué et dit oui. Je sais qu’elle s’y amusera, il ne s’agit que d’un cours par semaine. L’idée maitresse reste le plaisir avant tout et c’est parfait pour nous !

Comme nous n’y étions plus l’année dernière, impossible d’avoir le droit aux inscriptions prioritaire. Il a fallu donc se rendre à la fête des associations. Etant échaudée par les années précédentes je décide de m’y rendre pour 9h soit 1h avant l’ouverture officielle. Ah pas de pot cette année, ils ont changé la donne on ne peut pas rentrer avant l’heure d’ouverture officielle ! Malgré tout il y a déjà du monde devant moi. Ô joie de passer mon samedi matin sous la pluie à attendre, sans la certitude d’avoir une place. Bon ma stratégie a été payante (ou pas) mais Melle C. et Melle A. ont eu une place. Nous étions les 1ers au stand et heureusement car il n’y avait que 6 places.

Côté musique ça se complique. Toujours en lien avec leur nouvelle politique (à la c** si vous voulez mon avis) l’heure d’éveil musicale à laquelle je pensais l’inscrire n’existe plus. Désormais le conservatoire offre deux possibilités pour les élèves entrant en CP :

  • L’élève sait déjà quel instrument il veut faire et a obtenu une place : il devra faire 30 min de solfège/semaine et 1h du dit instrument
  • L’élève n’a aucune idée de ce qu’il veut faire (comme nous) et il pourra faire 1h de solfège/chorale puis s’il obtient une place 1h de découverte d’instruments. Ils testeront en petits groupes 6 instruments dans l’année.

Cela vous parait simple ? Dis comme cela ça l’est. Sauf que pour arriver à comprendre cela il m’a fallu beaucoup de temps et de patience. Nous avons reçu un courrier en fin d’année afin de nous expliquer tout cela. Résultat sur 4 parents avec qui j’en ai discuté, aucun n’a compris la même chose et au final personne n’a rien compris. J’ai fini par aller sur place pour demander des éclaircissements… La pauvre secrétaire en savait à peu près autant que moi. Elle m’a toutefois appris que si on le voulait, Melle C. pouvait déjà choisir un instrument, ah mais je ne l’avais pas noté dans sa feuille de réinscription ? Euh non étant donné que cela n’était demandé nulle part. Dommage ! Comme nous ne l’avons pas inscrit en souhait avant elle n’aura probablement pas de places (mais je ne savais pas qu’il fallait l’inscrire puisque ce n’était pas écrit, argh). En outre elle m’explique qu’a priori le cours de découverte d’instruments n’aura pas de créneaux fixes. Pardon ? Oui les horaires changeront plusieurs fois dans l’année. Euh pardon ? Et lorsqu’on a plusieurs enfants comment fait-on ? Et bien vous passez votre vie au  conservatoire Madame c’est le plus simple…. Mais bien sûre.

Au final en rappelant une nouvelle fois afin de tenter d’avoir d’autres infos (je n’aime pas ne pas comprendre) et afin de tenter de savoirs quels instruments il restait de dispo je démêle un peu tout cela. Côté instruments il ne reste plus que le violoncelle, la contrebasse et la harpe. Euh, comment dire, ça ne va pas être possible. J’ai pitié de mes voisins et de nos oreilles. Les instruments à cordes sans façon. A la limite la guitare mais c’est tout. Donc on se positionne pour l’option 2. Elle m’explique qu’il y aura deux créneaux dans l’année soit elle commence le lundi après-midi et changera en février soit elle commence le mercredi et passera au lundi. Ah mais le lundi c’est en même temps que le cours de solfège. Donc au final il faut espérer pouvoir l’inscrire sur le créneau du mercredi pour le solfège afin qu’elle puisse assister au cours de découverte des instruments du lundi. C’est aussi clair que du jus de boudin. Elle conclue en me disant que de toute façon il faudra venir le 14 septembre à partir de 16h30 pour l’inscrire au cours de solfège car ce qu’on a rempli en juin n’est que l’inscription administrative et on verra à ce moment-là.

Donc hier je me pointe. Les inscriptions devaient commencer à 16h30. Je sais qu’il y aura du monde, je m’organise avec la maman de Melle A. : elle récupère les filles à l’école et moi je vais faire la queue. J’arrive pour 16h en me disant qu’il y aura probablement du monde mais que 1/2h en avance ça devrait être jouable. Quelle naïve : il y a bien 100 personnes devant moi. Je découvre au détour d’une conversation que les 1ers sont là depuis… 13h. Franchement les gens n’ont que ça à faire. Dans quel monde vit-on pour venir plus de 3h avant pour inscrire des enfants à une activité extra-scolaire ? Sachant en plus que ce n’est que pour le solfège.

Une heure plus tard je ressors, je m’estime plutôt chanceuse au final : je n’ai assassiné personne et j’ai réussi à obtenir le créneau souhaité.

Par contre côté découverte des instruments c’est la douche froide. Melle C. a été inscrite suite à mon appel mais pas Melle A. Soucis c’est la maman de Melle A. qui s’occupe des trajets (oui je sais si j’avais mon permis… blablabla on ne va pas revenir dessus ok ?!). En outre les instruments proposés ne vendent pas du rêve : accordéon, hautbois, saxo, flûte à bec, harpe et trompette. Melle C. rêvait d’essayer la clarinette ou la flûte traversière. Raté.

On se pose donc la question de savoir si elle va ou non suivre ce cours. En termes d’organisation cela nous complique sérieusement les choses en tout cas. J’ai jusqu’à samedi pour décider.

Je m’estime malgré tout chanceuse car ceux dont les enfants font un instrument doivent remettre cela aujourd’hui afin de choisir le créneau qui leur convient/ou qu’il reste.

Et cela ce n’était que pour Melle C. d’ici quelques jours il va falloir que j’affronte les inscriptions pour Petite L. et si c’est comme l’année dernière cela va être encore folklo et interminable.

Tout cela me laisse un goût amer. C’est à te dégouter d’inscrire tes enfants à des activités extra-scolaire. J’ai la chance d’être dispo car en congé parental, mais comment font les parents qui travaillent ? Poser  après-midi de suite afin d’inscrire son enfant à la musique ? Oui il est toujours possible de s’entendre avec d’autres parents, mais faut-il en connaitre ? A la fête des associations des parents voulaient inscrire leurs enfants au conservatoire : « Ah mais on ne prend pas d’inscription ici, et puis c’est trop tard c’était la semaine dernière ». Alors certes l’année prochaine ils seront qu’attendre la fête des associations ne sert à rien, mais à quoi sert-elle alors ? Je pensais que le but était de permettre aux Massicois de découvrir toutes les associations présentent en ville et de choisir une activité sportive pour ceux qui le souhaite. Parce que le nombre d’association jouant le jeu est de plus en plus restreint.

Tant que les gens continueront à se pointer 3h avant ce sera toujours la foire mais cela signifie peut-être qu’il faut revoir le système des inscriptions non ? Alors c’est vrai chaque année je râle mais je joue aussi le jeu. Mais soyons honnête je n’ai pas vraiment le choix si je veux que Melle C. continue à faire ce qui lui plait. Toutefois l’année prochaine on réfléchira quand même à deux fois pour la musique.

Moi qui avais toujours traité de fous les parents qui multipliaient les activités pour leurs enfants sans leur laisser le temps de s’ennuyer je trouve que cette année on est plus que limite et cela ne me plait pas beaucoup. Et du coup alléger son emploi du temps avec une heure de musique en moins est très tentant.

L.

P.S : et dans mes malheurs j’ai la chance de ne pas avoir à faire la course au certificat médicale exigé pour la natation et pour la danse. Je les fais faire par ma pédiatre au début de l’été, ils sont valables 3 mois donc c’est parfait. Et cette année il m’en manquait un, elle me l’a fait et laissé au secrétariat pour que je le récupère !

Comme le veut la tradition !!

Je viens vous souhaiter une très belle et heureuse année 2013. Oui je sais je ne fais pas dans l’originalité cette année mais j’avoue être un peu en manque d’inspiration ! Et puis je vous l’ai peut-être déjà dit je trouve finalement cette tradition un peu ridicule ! Je ne vois pas pourquoi ce mois-ci serait plus à même de porter chance pour une année entière !

Mais au cas où chaque année je me sacrifie à la tradition parce qu’après tout même si je n’y crois pas beaucoup, je me dis que ça ne peut pas faire de mal et que cela fait plaisir aux autres… et c’est peut-être finalement cela le plus important : rappeler au moins une fois dans l’année à nos amis que l’on pense à eux, qu’ils ont une place particulière dans nos vies et que malgré un quotidien parfois chargé, qui ne permet pas de prendre des nouvelles aussi souvent que l’on aimerait, ils font partis de nos vies.

Alors voilà à vous qui me lisez, qui faites partie de ma vie réelle ou virtuelle je pense fort à vous, je vous souhaite une année riche en émotions, en rêves à réaliser, en rires, en bonheur et je vais essayer de vous donner des nouvelles un peu plus qu’une fois par an pour la nouvelle année !

Gros bisous

L.

Bienvenue à 2012

Bonsoir,

Je profite d’une nuit encore chaotique pour reprendre le chemin du clavier. Je m’aperçois que j’ai un retard immense… je n’ai toujours pas fini de vous raconter notre mariage (à ce rythme là je fêterais nos 10 ans de mariage le jour où je posterais le dernier sujet !),  j’ai également tout un tas de brouillons commencés et jamais achevés sur pleins d’autres sujets, je voudrais commencer une autre série sur nos dernières vacances et surtout partager avec vous notre projet pour 2012… Autant dire qu’il va falloir que je m’active !

Mais avant toute chose je tenais à vous souhaiter une belle et heureuse année 2012 !

Cette année j’ai renoncé à l’idée de faire originale… chaque année c’est la même galère : trouver un texte qui ne soit pas trop bateau, pas trop niais, ni trop impersonnel !

Alors cette année je veux juste vous souhaiter tout le bonheur du monde ! De l’amour, des rires, des joies, de jolis rêves qui se réalisent, de jolies rencontres… bref une année bien remplie, une année magnifique, une année magique ! Et une année remplie de jolis billets !

Bisous

L.

P.S : je viens de retrouver ce billet dans mes brouillons. Il a été rédigé le 12 janvier vers 3h du mat’. Petite Puce avait décidé de se réveiller avant que je n’ai le temps de le relire et de le publier. C’est donc chose faite ! Et tant pis si j’ai dépassé la date limite des vœux !

Très bonne année 2009 !

Bonsoir tout le monde !

 

Une fois n’est pas coutume je ne vais pas attendre le dernier jour du mois de janvier pour vous souhaiter une très bonne nouvelle année ! Qu’elle vous apporte joie, bonheur et tous pleins de bonnes choses !

 

Une fois encore, la nouvelle année est également la période propice pour faire le bilan de celle écoulée. Et là je dois avouer que 2008 fût un excellent cru. A tel point que dans mes moments de régression j’en arrive à me demander comment 2009 pourrait l’égaler ! On ne me changera pas, je reste une éternelle angoissée et pessimiste. Quoique j’ai qd même fait d’énormes progrès. Si si je vous jure.

Bref, pour fait le bilan de 2008,  j’ai fait de jolies rencontres notamment au boulot, avec  mon chéri on a trouvé, acheté et emménagé dans l’appart de nos rêves (vous avez vu j’ai même mis des photos !)… ah oui et on a passé de supers vacances cet été. Merci Ludo ! Point négatif… ben je vais vous étonner mais là maintenant tout de suite je n’en vois pas. Je ne dis pas que ma vie est parfaite mais elle me convient parfaitement et pour rien au monde je ne l’échangerai !

 

Alors quoi souhaiter pour 2009 ? Rien d’extravagant, que mon nouveau poste se passe bien, que nous arrivons enfin à vendre l’appart du Chesnay… non en fait juste de continuer à être heureuse avec mon chéri et que notre rêve le plus beau, le plus fou, le plus sensé se réalise. Rien de plus rien de moins et puis pour cela pas besoin de supers pouvoirs juste beaucoup d’amour, de compréhension et un peu de bonne volonté. On devrait y arriver ! Enfin, j’espère…

 

Décidément quand je suis heureuse je n’écris rien de bon. Je ne pourrais même pas vous raconter mes mésaventures des fêtes de fin d’années. Cette année contrairement à l’année dernière où j’avais fêté Noël devant mon PC, j’étais pour le réveillon avec ma Grand Mère et le lendemain chez mes chers beaux parents. Et ô miracle, ça c’est bien passé et j’avoue que j’ai même passé une très bonne soirée. Peut être un peu trop alcoolisée mais chut il ne faut pas le répéter ! Quand au réveillon du Nouvel An soirée en amoureux !

 

Je vais arrêter le massacre pour ce soir.

Bonne soirée et à bientôt pour de nouvelles aventures !

Bisous

 

L.

 

Oui oui je suis en vie !!!

Hello,
 
Déjà avec un peu de retard, ou un peu d’avance vu que le nouvel an vietnamien est demain, très bonne année à vous tous !!! Quelle soit pleine de joies, de petits bonheurs et de beaucoup d’amour !
 
En fait, je n’ai pas grand chose à raconter. Ma vie suit son cours, le boulot est toujours intéressant. J’essaye de faire un compromis entre ma vie personnelle et ma vie professionnelle et sans me lancer des fleurs… je crois que je me démmerde pas trop mal sur ce coup là !
J’ai fêté mes 28 ans il ya quelques semaines… et pour la 1ère fois depuis longtemps ce ne m’a pas déprimé. Bon c’est vrai que la soirée et le punch ont bien aidé à être joyeuse ! Ah oui ça et les soldes ! Pour une fois j’ai fait pleins de folies… enfin des folies raisonnables et utiles ! Si si ça existe !
 
Cette année est je crois différente parce que remplie de beaux projets exitants et beaux. Mais ça je vous en reparlerais en temps et en heure ! D’ailleur je devrais reprendre ma chronique sur nos recherches d’appart. C’est repartit pour un tour, en espérant que cette fois cela aboutisse ! Mais je crois que là on a réussi à définir ce qu’on recherchait et où on recherchait. Ensuite il faudra peut être apprendre à faire quelques concessions sur nos rêves, mais comme ça on pourra en faire d’autres plus tard !
Et puis dans les projets définis y’a les vacances… 15 jours en Martinique. Imaginez soleil, farniente, plage et cocotier. Que demandez de plus ? J’ai hâte ! Promis je mettrais pleins de photos pour vous faire baver !
 
Voilà c’était juste un petit mot rapide pour donner des nouvelles, dire que j’étais toujours en vie et toujours Heureuse !
A bientôt dans la suite de « A la recherche appartement » !
Bisous à tout le monde.
 
L.
 
P.S : oui j’aime toujours autant les P.S… je crois que j’ai réussi à harmoniser et équilibrer les 3 côtés de mon triangle. Comme quoi finalement c’est faisable !

Anniversaire… une nouvelle année qui commence !

Pour la majorité des gens l’heure du bilan de l’année écoulée et les bonnes résolutions se prennent au Nouvel An, mais comme je ne fais jamais comme tout le monde, j’ai plutôt tendance à faire ce bilan au moment de mon anniversaire. Bon faut dire, c’est pas comme s’il tombait en plein mois de Juillet, c’est juste 14 jours après le Nouvel An et donc 14 jours après tout le monde ! Oui je sais j’ai toujours un train de retard par rapport à la moyenne ! Et puis on a tout le mois de janvier pour faire ses voeux !
Tiens d’ailleurs autant en profiter pour vous souhaiter à tous une bonne et heureuse année !!!
Alors si je devais réellement faire le bilan de mes 26 ans et par conséquent de l’année 2006 je dirais plutôt que celle-ci fut mitigé. Si j’étais cartésienne ou disons matheuse et comptable je dirais que le bilan vire au négatif et est tout sauf équilibré. Après tout j’ai perdu mon boulot, une de mes Grand-Mère (enfin c’est une Grand-Mère de cœur) est décédée, ma Grand-Mère (la vrai cette fois !) est malade, je ne parle plus à ma mère depuis quelques mois et on ne peut pas dire qu’avec ma petite sœur ce soit l’amour fou. Rajouter à cela que je suis fauchée comme les blés, que j’ai des nouveaux voisins qui sont très très chiants et très très cons, que mes plans de carrières sont au inexistant et vous verrez que le tableau n’est guère réjouissant. Pourtant, étonnamment pour quelqu’un qui à une forte tendance au pessimisme en général, je ne me suis rarement sentie aussi bien dans ma tête et dans ma vie.
Ah oui, pour les comptables du côté positif je dirais que je suis débarrassée de mon patron qui il faut bien le dire était un c… fini, je me suis fait des amis sincères, j’ai assisté au mariage d’une amie de lycée et qui ainsi m’a  prouvé que parfois les contes de fées existaient, ma vie sentimentale est redevenue plus stable et j’ai enfin réussi à me libérer de ma famille. En plus, je n’ai pas encore été malade de l’hiver (et croyez moi rien que cela c’est un miracle !), on a un hiver magnifique et j’ai passé le  meilleur we d’anniversaire depuis longtemps ! Ah pardon, mon we d’anniversaire ne devrait pas compter dans les aspects positifs !!! Pardon !
Donc voilà, je crois que j’ai fais le tour de ce qu’a été 2006 et mes 26 ans !!! Finalement, je n’avais pris qu’une seule résolution le 1er janvier 2006 : être Heureuse, j’y suis peut-être arrivée.
Pour ce qui est de mes résolutions de cette nouvelle année… je n’en ai pas encore prise, continuer à être Heureuse (tant qu’à faire, c’est qu’on devient accroc à ce genre de choses !) et puis accessoirement trouver un boulot (ça pourrait également permettre de remettre mon compte en banque dans un état acceptable !). Et puis je crois que ce sera tout ! Et puis les résolutions s’est souvent fait pour ne pas être tenu !!!
Allez j’arrête avec mes délires qui saoulent tout le monde !
Gros Bisous à tout le monde !
L.
P.S : petit conseil du jour pour les parisiens : allez prendre un chocolat chaud à L’Angelina, un vrai délice !
P.S 2 : pour ceux qui veulent la recette des nems et du punch sur demande !