Dégage, bon débarras, au revoir et à jamais…. 2015

Dire que 2015 a été merdique c’est presque un euphémisme, c’est en deçà de la réalité, 2015 a été merdique, pourrie, catastrophique, nulle…

 Y’a un an, jour pour jour, je me disais que 2015 ne pourrait jamais être aussi pourri que 2014. Fin 2014 avait été vraiment nul et je n’avais qu’une hâte que l’on passe à 2015 pour tirer un trait sur tout cela. Naïvement je ne pensais pas que l’année à venir pouvait s’annoncer pire. J’avais oublié qu’il y a toujours pire. Alors pleine d’espoir j’ai souhaité à tous mes proches, ma famille, mes amis, mes connaissances une excellent année 2015. Enfin, non pas à tout le monde car à partir du 7 janvier j’ai arrêté de souhaiter quoique ce soit. Je voulais déjà que l’on en finisse avec 2015, qu’on fasse un re-boot ou que l’on décide que d’un coup de baguette 2015 n’aurait pas lieu cette année. Mais je n’ai pas été exaucée et 2015 s’est avérée être pire qu’une horreur. L’inimaginable est devenu réalité.

Pourtant je suis certaine que si je regarde bien je trouverai des raisons de me réjouir de cette année qui vient de s’écouler… c’est vrai il y a eu naissances dans notre entourage, de chouettes soirées entre amis, l’entrée de Melle C. au CP, des rires parfois, de jolis moments en famille… mais il y a eu tellement de larmes versées, tellement de douleur que ses bons moments ont tous été éclipsés.

Alors demain je ne souhaiterai pas la bonne année, non pas parce que je ne la souhaite pas belle mais juste par superstition. Je ne peux pas imaginer que 2016 soit plus merdique que 2015, je ne peux même pas comprendre comment cela pourrait être possible mais au cas où je ne vais pas tenter le sort. Je vous souhaiterai tout simplement de « bonnes journées !».

L.

Très bonne année 2009 !

Bonsoir tout le monde !

 

Une fois n’est pas coutume je ne vais pas attendre le dernier jour du mois de janvier pour vous souhaiter une très bonne nouvelle année ! Qu’elle vous apporte joie, bonheur et tous pleins de bonnes choses !

 

Une fois encore, la nouvelle année est également la période propice pour faire le bilan de celle écoulée. Et là je dois avouer que 2008 fût un excellent cru. A tel point que dans mes moments de régression j’en arrive à me demander comment 2009 pourrait l’égaler ! On ne me changera pas, je reste une éternelle angoissée et pessimiste. Quoique j’ai qd même fait d’énormes progrès. Si si je vous jure.

Bref, pour fait le bilan de 2008,  j’ai fait de jolies rencontres notamment au boulot, avec  mon chéri on a trouvé, acheté et emménagé dans l’appart de nos rêves (vous avez vu j’ai même mis des photos !)… ah oui et on a passé de supers vacances cet été. Merci Ludo ! Point négatif… ben je vais vous étonner mais là maintenant tout de suite je n’en vois pas. Je ne dis pas que ma vie est parfaite mais elle me convient parfaitement et pour rien au monde je ne l’échangerai !

 

Alors quoi souhaiter pour 2009 ? Rien d’extravagant, que mon nouveau poste se passe bien, que nous arrivons enfin à vendre l’appart du Chesnay… non en fait juste de continuer à être heureuse avec mon chéri et que notre rêve le plus beau, le plus fou, le plus sensé se réalise. Rien de plus rien de moins et puis pour cela pas besoin de supers pouvoirs juste beaucoup d’amour, de compréhension et un peu de bonne volonté. On devrait y arriver ! Enfin, j’espère…

 

Décidément quand je suis heureuse je n’écris rien de bon. Je ne pourrais même pas vous raconter mes mésaventures des fêtes de fin d’années. Cette année contrairement à l’année dernière où j’avais fêté Noël devant mon PC, j’étais pour le réveillon avec ma Grand Mère et le lendemain chez mes chers beaux parents. Et ô miracle, ça c’est bien passé et j’avoue que j’ai même passé une très bonne soirée. Peut être un peu trop alcoolisée mais chut il ne faut pas le répéter ! Quand au réveillon du Nouvel An soirée en amoureux !

 

Je vais arrêter le massacre pour ce soir.

Bonne soirée et à bientôt pour de nouvelles aventures !

Bisous

 

L.

 

Enfin des nouvelles !!!

Hello tout le monde !
 
Une fois n’est pas coutume, je suis matinale ce matin. Pour les mauvaises langues, non je ne suis pas au boulot… je suis en RTT !!!
Aujourd’hui c’est le grand jour, nous signons l’acte de vente de notre nouvel appart à 15h chez le notaire. Et autant vous le dire tout de suite, je flippe grave de chez grave ! La nuit a été mouvementée et courte.
 
Samedi nous sommes retourné visiter l’appart, cette fois-ci il était pratiquement vide. Je l’aime toujours autant mais coup de panique à bord… comment on va l’aménager ? Tous nos meubles ne rentrent pas… comment faire ? Euh quelles couleurs choisir ? Questions que je m’étais refusées de me poser jusque là… mais maintenant je n’ai plus trop le choix, il va vraiment falloir qu’on y réfléchisse sérieusement !
 
A priori on envisage de déménager aux alentours du 15/09 histoire d’avoir le temps d’enlever tout le papier peint, faire les peintures.
Promis je vous mettrais des photos une fois tout cela effectué ! Enfin si je pense à en prendre !
Mais plus j’y réfléchis et plus l’excitation prend le pas sur la peur, ça sera notre chez nous, avec un aménagement choisi et commun et surtout une nouvelle page à notre histoire commencée il y a 8 ans au dessus d’un océan.
 
La suite ce soir à notre retour de chez le notaire !
Bisous
 
P.S : promis dès que je trouve le temps je vous raconte nos supers vacances… en attendant vous avez toujour les photos !

Oui oui je suis en vie !!!

Hello,
 
Déjà avec un peu de retard, ou un peu d’avance vu que le nouvel an vietnamien est demain, très bonne année à vous tous !!! Quelle soit pleine de joies, de petits bonheurs et de beaucoup d’amour !
 
En fait, je n’ai pas grand chose à raconter. Ma vie suit son cours, le boulot est toujours intéressant. J’essaye de faire un compromis entre ma vie personnelle et ma vie professionnelle et sans me lancer des fleurs… je crois que je me démmerde pas trop mal sur ce coup là !
J’ai fêté mes 28 ans il ya quelques semaines… et pour la 1ère fois depuis longtemps ce ne m’a pas déprimé. Bon c’est vrai que la soirée et le punch ont bien aidé à être joyeuse ! Ah oui ça et les soldes ! Pour une fois j’ai fait pleins de folies… enfin des folies raisonnables et utiles ! Si si ça existe !
 
Cette année est je crois différente parce que remplie de beaux projets exitants et beaux. Mais ça je vous en reparlerais en temps et en heure ! D’ailleur je devrais reprendre ma chronique sur nos recherches d’appart. C’est repartit pour un tour, en espérant que cette fois cela aboutisse ! Mais je crois que là on a réussi à définir ce qu’on recherchait et où on recherchait. Ensuite il faudra peut être apprendre à faire quelques concessions sur nos rêves, mais comme ça on pourra en faire d’autres plus tard !
Et puis dans les projets définis y’a les vacances… 15 jours en Martinique. Imaginez soleil, farniente, plage et cocotier. Que demandez de plus ? J’ai hâte ! Promis je mettrais pleins de photos pour vous faire baver !
 
Voilà c’était juste un petit mot rapide pour donner des nouvelles, dire que j’étais toujours en vie et toujours Heureuse !
A bientôt dans la suite de « A la recherche appartement » !
Bisous à tout le monde.
 
L.
 
P.S : oui j’aime toujours autant les P.S… je crois que j’ai réussi à harmoniser et équilibrer les 3 côtés de mon triangle. Comme quoi finalement c’est faisable !

Quand ma vie prend enfin la bonne direction !

Hello tout le monde,
 
Je sais que j’avais promis ce billet il y’a déjà quelques semaines mais je n’ai pas trouvé l’inspiration et puis il faut avouer que ces dernières semaines ont été assez chaotique !!!
Comme le savent déjà certains K** c’est fini pour moi. Mon contrat s’est terminé vendredi dernier. Je suis à la fois contente et en même temps je n’ai pas pu m’empêcher d’avoir un pincement au coeur. Je tourne définitivement (j’espère), une page de mon histoire. C’est grâce à K** que j’en suis là actuellement, que je connais certains de mes amis, que je connais mon métier, et puis finalement j’ai presque tout le temps travaillé au 20 rue de la Banque ! En même temps, ravie d’en avoir fini car le client pour qui je travaillais commençais sérieusement à me prendre la tête !
Une chose est certaine le bilan est plus que positif et ça a été un véritable plaisir d’y travailler et cela m’a permis de reprendre confiance en moi et en mes qualités professionnelles. Marc m’avait promis un boulot pour me remettre en selle… c’est exactement ce qu’ont été ces trois mois. Et, je crois que c’est ce dont j’avais le plus besoin : entendre que je pouvais assurer et  réapprendre à aimer mon métier ! C’est finalement ça le plus important !
 
Bref, que du bonheur ces trois mois !!! et puis j’ai même pas tué ou maltraité de stagiaires… enfin presque pas !
 
Maintenant il est temps d’avancer et de passer à autre chose. C’est une des raisons qui m’ont poussé à postuler à des annonces autre que celle des cabinets de recrutement. C’est aussi pour ça que j’ai signé il y a quelques semaines chez Al***. Il s’agit d’une SSII d’environ 650 personnes basée en région parisienne. J’aurais en charge le recrutement pour la partie Système d’Information et Télécom (mon dada !!!) et cela depuis le sourcing jusqu’à l’intégration des nouveaux ! Bref, un poste complet et qui sur le papier s’annonce intéressant. Le seul « mais » c’est qu’il est situé aux Ulis ! Mais cela est temporaire et la boite devrait bouger sur Massy. En attendant je galèrerais entre les bus, le train et encore le bus ! Me suis rachetée des nouvelles ballerines pour pouvoir courir ! Je ne sais pas si ce sera le poste de mes rêves et je dois avouer que cela m’importe peu désormais. C’est un CDI pas trop mal payé dans un domaine qui me plait ! C’est tout ce que je demandais !!! Ah oui, et j’oubliais sans heures supp obligatoires et non payées ! lol
 
Alors je ne sais pas si pour être vraiment heureuse il faudrait que les trois axes de mon triangle de ma vie soient au beau fixe, mais je me dis qu’avec deux, la vie est déjà belle !
Pour la première fois depuis longtemps je sens que l’avenir s’annonce simple, sans galères et radieux ! J’ai le sentiment d’avoir enfin réussi quelque chose, d’avancer, de me sentir presque adulte mais dans le bon sens du terme. Que cette fois je ne pipote pas pour faire croire à tout le monde que je peux contrôler alors que je ne contrôle rien ! Je vais toucher du bois, en espérant ne pas me porter la poisse !!!
Pour la première fois depuis longtemps je suis sereine. Ma vie prend enfin la bonne direction, ou tout du moins la direction que je souhaitais lui voir prendre, et maintenant je vais pouvoir envisager de construire un avenir à deux puis pourquoi pas à trois d’ici quelques temps ! A prêt tout c’est peut être le bon moment pour commencer à y songer… mais juste y songer dans un premier temps ! Nous avons le temps pour nous !!!
 
Bisous
L.
 
P.S : parce que je n’aurais pas le courage de faire un billet dessus à partir du mois prochain je déménage et quitte Versailles pour le Chesnay (je quitte une ville bourge pour une autre encore plus bourge !). Je pense que j’enverrais un mail à tout le monde avec ma nouvelle adresse postale, mon portable reste le même !!!

Le triangle d’incompatibilité de Mundell ou ma théorie personnelle sur la vie…

Hello,
 
Une fois n’est pas coutume j’écris en pleine journée pendant ma pause déj. Si je n’ai pas le temps de finir, je publierai ce billet ce soir ! Je pense qu’il servira de prologue au billet que j’espère publier demain soir !
 
Pour les non économistes, ou piqûre de rappel pour les économistes qui auraient oublié nos chers cours de fac, voici la définition du triangle d’incompatibilité de Mundell que l’on trouve sur Wikipédia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil).
 
Le triangle d’incompatibilité ou triangle de Mundell, est un principe économique développé par Robert Mundell et Marcus Fleming dans les années 60, selon lequel, dans un contexte international, une économie ne peut pas atteindre simultanément les 3 objectifs suivants :
 
  • avoir un régime de change fixe
  • disposer d’une politique monétaire autonome.
  • avoir une parfaite liberté de circulation des capitaux (intégration financière)

Par contre, si l’un de ces objectifs est abandonné, les 2 autres deviennent réalisables.

En représentation graphique, les 3 objectifs sont représentés par les 3 côtés d’un triangle équilatéral, en face desquels chaque sommet représente :
  • Les changes flottants : Avec des changes flottants et une mobilité des capitaux, il peut y avoir l’indépendance de la politique économique
  •  L’union monétaire : Si l’on abandonne son autonomie à la politique monétaire, on peut avoir des changes fixes et une mobilité parfaite
    des capitaux.
  • L’autarcie financière : Dans le cas où il n’y aucun mouvement international de capitaux, il est possible de concilier des changes fixes et une politique économique interne.

Le Système de Bretton Woods de 1944 à 1971 était basé sur un régime de change fixe basé sur l’Étalon-or. Il n’y avait par contre aucune circulation de capitaux. A partir de 1973, naît le système des changes flottants et les marchés financiers modernes.

La volonté de concilier les 3 objectifs aboutit logiquement à une crise monétaire et financière comme le confirme par exemple la crise économique asiatique en 1997 ou mexicaine en 1995.
 
Pour résumé : on ne peut jamais tenir les trois objectifs en même temps. Il est alors nécessaire d’en abandonner un pour que le système n’entraine pas une grave crise, qui sera selon cette théorie financière !
 
Je me suis donc demandée jusqu’à quel point cette théorie pouvait s’adapter à ma vie de tous les jours. Existe-t-il des domaines totalement incompatibles ? Faut-il pour être heureuse que tous les objectifs soient au vert ? Et si cela n’est pas possible, cela veut-il dire que je suis condamnée à être malheureuse ? Oui je sais je me pose pleins de questions existentielles qui paraissent totalement loufoque. Je dois bien être la seule à réfléchir à la théorie de Mundell le matin en allant à la gare. Enfin comme quoi je me souviens encore de certains de mes cours d’éco aussi lointains soient-ils. En même temps Mundell a légèrement traumatisé toute la scolarité à la fac : c’est aussi à lui qu’on doit ses fichus courbes IS/LM/FE… oui oui c’est lui le FE, cette put… de courbe qui compliquait tous mes graphs !
 
Bref, j’en suis du coup, un matin où j’étais encore plus à l’ouest que d’hab, arrivée à créer ma propre théorie du triangle d’incompatibilité. j’ai remplacé les paramètres et vu si cela s’appliquer. Et pour une fois, une théorie économique semble marcher… enfin pour moi !
J’ai pris pour objectifs :
  • Ma vie professionnelle
  • Ma vie amoureuse
  • Mes relations familiales.

Personnellement je pense que ce sont les critères les plus importants pour définir une vie parfaite. Mais en grandissant je me suis aperçue que la perfection n’était pas de ce monde ! C’est même ma frangine qui alors qu’elle avait quoi 6 ans à tout casser qui m’a sortie : « mais tu sais la vie n’est pas parfaite Laetitia ». J’avoue que sur le coup elle m’a scotché la môme !

Alors comment arriver à être heureuse ? Pendant des années je me suis battue avec moi-même pour arriver tant bien que mal à concilier les trois. Essayer de réussir une carrière sans mettre en péril ma vie privée, autant vous dire qu’en faisant 50 heures par semaine c’est totalement injouable ! Combiner vie privée et famille : guère plus aisé car j’ai une sale tendance à me laisser bouffer par mes problèmes des autres, j’essaye de tout prendre en charge et irrémédiablement je craque. Et  puis faut l’avouer ma famille est composée d’une bande de fou, et mon homme n’est guère mieux parfois !
 
Alors concilier les trois en même temps… Situation rendue encore plus difficile par un manque de considération des différents protagonistes et peu d’aide extérieure. Résultat : une vie à courir tout le temps après tout en passant totalement à côté de ces petits riens qui auraient pu me rendre heureuse.
 
Ainsi après quelques années un peu épiques, j’ai aussi remarqué que lorsqu’au boulot tout se passait bien et que ma chère famille ne me prenais pas la tête dans ma vie amoureuse et plus personnelle, c’était le début du fiasco. Il n’y a qu’à voir mon année 2005. A l’inverse quand ma vie professionnelle était en berne ma vie amoureuse et mes relations familiales étaient plus harmonieuses.
Bon le problème c’est lorsque un seul des facteurs est au rdv… voir pire quand aucun n’est présent ! Là je frôle la crise de nerfs ! Crise qui ne manqua pas d’arriver quand je me suis faite licenciée, que mes relations amoureuses sont devenues plus que chaotiques et que les relations avec ma mère et ma sœur ont commencé à se tendre…
 
Existe-t-il donc un lien de cause à effet ? Est-ce que cela signifie que je ne pourrais jamais être heureuse ? Serait-il plus réaliste d’abandonner un des critères ou tout du moins lui laisser prendre moins de place dans ma vie ?
 
Autant vous dire tout de suite, je n’ai pas les réponses à mes questions. Je sais juste que depuis quelques moi j’ai arrêté de tout vouloir en même temps, puisque invariablement je courrais droit à l’échec, j’ai mis en application m’a théorie et privilégié les aspects qui me semblaient essentiels à mon  bonheur et mis en attente les autres. Peut être qu’un jour je serais assez forte pour aller contre cette incompatibilité structurelle et que j’arriverais enfin à cumuler les trois ! Après tout la vie n’est pas parfaite mais l’espoir fait vivre !!!
 
Pour le moment même si ma vie n’est pas parfaite, je suis heureuse et ça c’est l’essentiel ! Comme quoi finalement toutes ses jolies théories que j’ai apprise pendant ma scolarité ne sont pas forcément inutile ! Bon je vous l’accorde Mundell n’avait certainement pas vu sa jolie théorie sous cette angle et doit se retourner dans sa tombe, et ne parlons pas de mes profs qui doivent se dire que je suis irrécupérable… mais après tout moi et mes idées totalement barj… c’est aussi ce qui fait mon charme !
 
A demain pour la suite !
Bisous xxooxx
L.
 
P.S’ : je fais suite au commentaire de Ludo… peut être à t-il raison l’idée serait de trouver l’équilibre parfait entre les trois. Euh par contre bonjour la galère !
 
P.S »: petite justification personnelle. Je n’ai pas « abandonné » un des trois criètères pour que les autres soient à la hausse. J’ai juste arrêté de me prendre la tête et de me battre pour quelque chose qui me demandait trop d’énergie et qui de fait mettait le reste de ma vie en péril. Ma solution peut paraître lâche. Mais alors déjà ça je m’en fiche et puis j’ai décidé pour une fois de faire ce qui était le mieux pour moi, de me préserver bref au dire de certains d’être qu’une égoïste. Je l’assume pleinement, je suis bien dans ma vie je ne vois pas pourquoi j’irais tout foutre en l’air, je ne suis pas maso.

Mon nouveau joujou !!!

Hello,

Voilà un petit moment que je n’avais pas pris le temps de mettre un billet ! D’abord parce que les premiers temps en rentrant du boulot j’étais morte et puis je voulais passer un peu de temps à profiter de mon chéri, puis y’a eu les vacances et puis j’avais pas grand chose à raconter !!!

Petit aparté concernant mes vacances : pluie, froid, pluie et devinez ?… froid et cela pendant 15 longues journées. Je crois que j’ai passé les pires vacances de ma vie (oki j’exagère peut être un peu !). Bref, rien à raconter ! En plus, mon homme était en vacances juste quand moi j’ai repris ! Rageant, n’est ce pas !

Mais le billet n’était pas sur mes terribles vacances mais sur mon nouveau joujou ! J’ai enfin un vélo (joli cadeau pratique offert par…? comment vous avez devinez ?! mon chéri !!!). Je l’ai eu hier pour une occasion particulière. Depuis le temps que je faisais du pied à tout le monde pour en avoir un ! Il est tout beau, avec un joli panier devant pour mon sac et toutes mes affaires et un espace de rangement plus sécuritaire au niveau de la fourche. Il est beige. Quand je l’ai vu je crois qu’on aurait dit une gamine de 4 ans le jour de Noël ! Je sauté tout partout dans l’appart puis dans la cave ! Je vais essayer de vous mettre une photo à la fin du billet !

Du coup, on a profité du beau temps (oui les miracles existent ! Vous noterez l’ironie, il fait beau une fois les vacances finies) on est parti faire une balade dans le parc du château (de Versailles, pour ceux qui suivent pas !). Les débuts ont été chaotiques, je n’étais pas monté sur un vélo depuis plus d’un an (une balade d’une heure avec ma petite sœur) et encore avant… euh ça devait remonter à bientôt 10 ans. En fait, depuis que j’ai fait un malaise en allant à la boite aux lettres (juste en face de Vénustar, le malaise !) et failli me faire écraser par un nombre impressionnant de voiture j’avais comme qui dirait la frousse des vélos ! On se demande pourquoi ! Bon d’accord faire du vélo à jeun n’était peut être pas ma meilleure idée.

Tout ça pour dire que les 20 premiers mètres je ne faisais pas la fière ! Puis petit à petit les sensations sont revenues et je me suis éclatée. En plus, il faut bien avouer que le parc du château est plutôt un endroit chouette pour se balader ! 1ères difficultés… une côte ! Argh… j’ai cru que j’en arriverais jamais au bout ! Mais je l’ai fait ! Aussi fière que si j’avais grimpé l’Everest !

Au bout d’une heure fin de la balade… j’ai les jambes un peu en compote ainsi que les fesses ! Les 3 étages pour rentrer à l’appart ont fini de m’achever !

Ce matin, je suis étonnée pas de courbatures, même pas mal !

Ce soir en rentrant, il fait toujours beau et mon copain a envie d’aller courir, c’est la bonne occasion pour moi de faire du vélo et un peu de sport. Oui, oui moi Laetitia je prends du plaisir à faire du sport ! Je remonte sur mon beau vélo… euh finalement la balade d’hier a laissé quelques traces. On retourne au parc (en même temps on habite à 5 minutes en vélo !). C’est bizarre mais je vais vachement moins vite et ça me parait plus dur qu’hier ! A la fin de notre périple, on finit même pas se faire dépasser par un petit vieux, la honte… mais il courait vraiment vite !

Retour à l’appart, et toujours c’est fichus étages à monter ! (Je vendrais père et mère pour un ascenseur dans cet immeuble). Résultat de la journée je suis morte, j’ai plus de jambes. Heureusement demain s’est relâche (car entrainement de foot pour certain et super soirée de prévu avec Ludo pour moi !). Oups… Je sens que demain matin je vais avoir du mal à marcher !

Maintenant reste plus qu’à tenir les bonnes résolutions et à en faire régulièrement !

J’envisage même de me remettre la natation. Non, les poules n’ont pas de dents, je vous interdis de rire. C’est juste que j’aie des motivations particulières et personnelles pour vouloir enfin me remettre en forme ! 

 

Bisous à tous !

L.

Back in KPI…

Hello,
 
Bon vu que certains d’entre vous ont la gentillesse de lire mon blabla, je continue ce blog. En plus, il faut bien l’avouer ça m’amuse ! Désolée pour vous si vous espériez que je m’en serai arrêtée là !
 
Voilà aujourd’hui une semaine que j’ai repris le chemin du travail, l’occasion pour moi de vous raconter le retour à la routine, mes déboires et les bons moments !!!
 
Lundi dernier 8h… j’hallucine, je suis, à cette heure totalement indue pour moi, levée, douchée, maquillée, mis mes lentilles et dans le train. Voilà bien longtemps que je n’avais pas été aussi speed à une telle heure ! Je crois que mon chéri a moyennement apprécié mon stress et que je l’ai fatigué avant même que sa semaine n’ait commencé. Le pauvre !
Reprise pour moi des vieilles habitudes, prendre le journal (plus de 20 minutes, du coup je me rabats sur Matin Plus, je ne connaissais pas mais enfin gratuit avec des articles de qualité !), aller en tête de wagon et trouver une place près de la fenêtre pour envisager de finir ma nuit. C’est parti pour 30 minutes de trajet. Enfin, j’exagère cette partie du trajet est assez nouvelle pour moi puisque avant je passais par Montparnasse ! Arrivée à St Lazare la galère commence. J’avais légèrement oublié que le matin dans les couloirs du métro il vaut mieux : 1/ savoir où on va, 2/ suivre le mouvement et 3/ ne pas traîner. Je me fais l’effet d’une provinciale qui débarque à la Capitale ! Le temps de retrouver mes repères et de me replacer dans le flux, j’ai eu le temps de me faire marcher sur les pieds 3 fois, me faire percuter 2 fois et eu le droit à une dizaine de regards assassins. Tant bien que mal j’arrive, sur le bon quai et je monte enfin dans le métro. Là commence un ballet typiquement parisien, « Le Ballet des Places Vides ». Je suis plutôt contente de voir que je suis toujours aussi douée à cette danse ! Je ne suis donc pas totalement irrécupérable !
9h me voilà au bureau ! Comme je m’y attendais rien n’est prêt, je n’ai pas de poste de travail défini, pas d’adresse mail de créée… bref le chaos. Mais là je ne suis pas vraiment surprise. Je connais mon boss depuis un moment maintenant ! Au moins la reprise se fera en douceur.
La cohabitation avec mon ancien boss (le c… qui m’a virée y a un an) est plutôt distante, à peine un bonjour poli. Quand à l’autre c… qui m’avait piqué ma place, il est toujours là et tire une tronche à mourir de rire. Je crois que ce cher E. ne l’avait pas prévenu de mon arrivée. Sa tête quand il m’a découverte était terriblement jouissive !
Rien de bien passionnant cette première journée, horaires de fonctionnaire et pas trop de stress.
18h retour vers Versailles. Arrivée à la gare j’ai la mauvaise surprise de découvrir que les bus sont passés en horaires d’été et que j’ai raté le dernier. Mon homme n’étant pas là ce soir, je me retrouve à marcher. Après une journée en talons, je me serai bien passée de cette marche forcée. Enfin, au moins il ne pleut pas !
 
Mardi matin. Ce matin j’étais seule à l’appart, du coup, j’avais peur de ne pas me réveiller ! Pour pallier ce problème, je mets le radio réveil et mon portable. 7h… je fais un bond de 3mètres dans le lit. Pas de risque que j’oublie de me lever. Un coup d’œil par la fenêtre… un vrai mois de novembre, je vais éviter les talons aujourd’hui et opter pour les ballerines ! Vu que je dois prendre le bus, je pars un peu en avance. Résultat, je me retrouve à poireauter 20 minutes sous la pluie. Le journée commence vraiment mal, je n’ai qu’une envie retrouver mon lit et ma couette. J’en arrive à me dire que la vie de chômeuse avait du bon. Enfin, à la gare je prends place dans le train, j’ai pris le train d’avant, je ne serais pas en retard aujourd’hui !!!
Arrivée à St Lazare, je décide de passer par la Cour de Rome pour choper Métro. L’escalator est blindé… pas grave, je suis en forme ce matin, autant prendre les escaliers. Et là devinez ce qui se passe ??? Allez je vous le donne en mille… je fais, une fois de plus, du ski dans les escaliers, et comme toujours, je n’ai pas de skis. Je n’ai pas trop compris comment je me suis retrouvée à dévaler les marches avec ma tête qui fait badaboum sur les marches. Je finis enfin par m’arrêter, je ne sais pas trop comment ! Là je découvre que la générosité et la gentillesse sont toujours de mise, et cela même à Paris. Trois personnes s’arrêtent inquiètes, une appelle les pompiers, une autre me récupère mon sac et l’autre prend de mes nouvelles. Puis rapidement, je me retrouve entourée par des agents RATP avec les pompiers en route. Comment se payer la honte de sa vie par Laetitia ?! Attendre en pleins milieu des escaliers, les pompiers à une heure de pointe ! La nana de la RATP essaye de me consoler en me disant que je ne suis pas la seule à qui cela arrive aujourd’hui. Les pompiers sont enfin là.
 
Bilan rien de cassé, une énorme bosse à la tête, des bleus un peu partout dont un énorme au bras droit et surtout un choc au coccyx qui me fait atrocement souffrir.
Quand je vous disais que j’aurais du rester dans mon lit sous la couette.
Heureusement pour moi, la journée s’annonce plus calme, douloureuse mais calme ! Mon chéri est aux petits soins avec moi !!!
 
Mercredi… rien de spécial, j’ai toujours mal, je me maudis. Les habitudes sont de retour, je ne me fais plus marcher sur les pieds et je suis redevenue une vrai parisienne, je tire la même tronche que le commun des mortels ! Heureusement, au boulot, tout se passe bien et les bons candidats semblent répondre présents. Bon tout serait parfait si j’avais une adresse mail ! Mais je ne devrais pas me plaindre, j’ai un ordi provisoire et un téléphone. D’ici la fin de la semaine j’aurais mon portable et je pourrai m’installer dans mon bureau !
 
Jeudi : RAS, toujours mal !
 
Vendredi matin… ça y’est j’ai mon portable, il est trop beau, trop cool et en plus je suis sous Vista, je veux le même à la maison. Je m’installe dans mon nouveau bureau (jusque là j’étais avec les stagiaires)… il est grand, très grand, je peux même m’étaler à ma guise ! C’est trop la classe. Tout est parfait… enfin presque… je n’ai pas de téléphone. Plutôt gênant, quand on sait que mon boulot est composé à 80% de téléphone. Enfin, au moins, j’ai enfin mon adresse mail, je vais pouvoir envoyer mes coordonnées à mes candidats et surtout recevoir des CV !!! Puisque je ne peux pas bosser, je vais peut être pouvoir finir de bonne heure. C’est beau de rêver ! Ma réunion s’éternise et je me retrouve à devoir gérer les merdes avant de partir !
 
Lundi soit aujourd’hui… j’ai toujours mal, un tout petit peu moins quand même ! Matinée consacrée à de l’administratif. Je me rebelle, je ne sais pas quand les nouveaux téléphones vont arriver, et moi ça me retarde un peu beaucoup, j’en découvre un planqué dans la salle de la photocopieuse, je l’embarque le temps que le mien arrive ! Faut croire que ça fait venir le SAV, les nouveaux postes arrivent enfin !
 
Les miracles existent au bout d’une semaine, j’ai enfin tout ce qu’il me faut pour travailler correctement. Maintenant il ne me reste plus qu’à rattraper le temps perdu ! Plus facile à dire qu’à faire !!!
 
Il ne faut pas croire, mais je suis super contente d’avoir repris le boulot et encore plus de bosser pour KPI. L’ambiance est bon enfant, mon boss est cool et carré, les horaires sont humains et la consultante avec qui je suis en binôme a une façon de travailler similaire à la mienne. Bref, je reprends confiance en moi et je réapprends le plaisir du travail… que demander de plus ?
A bientôt pour de nouvelles mésaventures.
Bisous
L.
P.S : pour ceux qui n’auraient pas suivi… petit récapitulatif : j’ai fait mon stage de fin d’études chez KPI (1an) puis j’ai été embauchée chez S&F. Pendant un an le cabinet a été basé à la Défense puis mon boss (E.) a voulu bouger car ça revenait trop cher. Du coup, je l’ai mis en contact avec le patron de KPI qui cherchait des sous locataires pour les bureaux vides. Du coup, Search&Find s’est retrouvé dans les mêmes locaux que KPI, et c’est toujours le cas ! Donc maintenant je me retrouve avec mon bureau en face de celui d’E. qui m’a virée y a un an pour me remplacer par A. Vous suivez ??? Oui je sais c’est pire qu’Amour Gloire et Beauté !!!
 
P.S’ : vendredi 15h30, il fait un temps splendide et je suis en week end !!! Je découvre le plaisir des 35h… la vie est belle !

Désolée, pardon, toutes mes excuses…!!!

Hello
Juste un petit mot rapide ce soir pour essayer de me faire pardonner !
Je m’explique, beaucoup d’entre vous me reproche de ne pas donner de nouvelles… et pour cause je n’en donne pas beaucoup et cela depuis un petit moment. Ce n’est pas contre vous, en fait c’est juste que je fais preuve d’un égoisme à tout épreuve !!!
Il ne se passe pas grand chose dans ma vie et je n’ai rien de passionnant à raconter et pas forcément envie de répondre aux même questions qui, il faut l’avouer, me hante aussi. En fait je ne sais pas trop pourquoi je fais ça, sur le coup je me dis que je rappelerais plus tard et puis je ne prends pas le temps de le faire.
Bref, tout ça pour dire que je suis sincèrement désolée, que promis je vais me re-saisir et répondre aux mails reçus, aux appels en absence, et aux messages sur MSN… bientôt !!!
Bisous
L.